Mon blog psycho a vécu...

Créé en février 2009, alors que je désespérais de ne pas tomber enceinte...

975 messages écrits

8119 commentaires

Plus de 580 000 visiteurs

Plus d'un million de pages vues...

Aujourd'hui, Mon blog psycho n'est plus à mon image. Il ne me correspond plus, je n'y écris plus les mêmes choses, il ne m'apporte plus ce qu'il m'apportait : le réconfort, le partage.

Grâce à lui, j'ai fait de belles rencontres, parmi elles certaines sont devenues de vraies amies de la vraie vie. J'ai beaucoup partagé aussi, reçu des messages, des témoignages, ou simplement de gentils petits mots.

J'ai aimé me connecter pour écrire. J'ai aimé lire vos commentaires. J'ai attendu parfois, impatiente et pleine d'espoir, vos réactions sous certains posts. J'ai pleuré souvent. En écrivant mais en vous lisant aussi...

J'ai toujours besoin d'écrire. Mais je vais le faire ailleurs, autrement, sur d'autres sujets.

Pour ceux qui veulent continuer à me suivre autrement, ce sera là :

 

les rêves d'Opaline

Je suis à la croisée des chemins. J'ai fait des études parce qu'il fallait, j'ai passé des concours avec beaucoup de naïveté et d'espoir, je suis entrée dans l'administration où j'ai un poste à responsabilités, j'ai deux beaux petits garçons, un homme que j'aime et qui m'aime, une maison au bord de la mer...

https://lesrevesdopaline.wordpress.com

 

Ce nouveau blog est encore tout vide, il va se remplir progressivement, la déco et le design vont sûrement être améliorés, mais ce sera mon nouveau chez-moi. Je pose ici les bagages trop lourds du passé et j'entame un nouveau voyage, comme un nouveau départ.

Je quitte, émue, ce blog qui m'a accompagnée tel un journal intime pendant six ans et demi.

Merci pour vous tous et toutes surtout, qui avez contribué à en faire ce qu'il est devenu.

Je ne vais pas le supprimer, en tout cas pas dans l'immédiat. Un jour peut-être, après avoir soigneusement copié tout le contenu, j'appuierai sur "supprimer ce blog" en pleurant, sûrement. Comme on jette au feu un album photo pour faire du vide dans sa vie.

A bientôt, ailleurs...