Nos premières vraies vacances à quatre.

Deux sièges auto presque jumeaux à l'arrière du C5 break, un coffre de toît, beaucoup trop de bagages, des sacs de jeux de bain, des sacs de serviettes de plage et de brassards, des sacs de draps...

Une jolie location en Provence, de grosses chaleurs, un ciel toujours bleu, des cigales, la clim dans la maison, l'eau de la piscine à 30 degrés, un immense jardin entièrement sécurisé pour les enfants (avec piscine privée totalement clôturée et accès interdit sans adulte).

Des copains pour Potam (les enfants des propriétaires).

Des melons, des pêches, des abricots, des cerises à prix dérisoires et délicieusement gorgés de soleil.

Un Potam autonome qui aimait faire sa vie dans le jardin avec ses potes ("maman quand c'est l'heure du bain tu m'appelles d'accord ?").

Une chaleur insupportable à notre retour à Lyon. 40 en ville, un air irrespirable, une chaleur étouffante qui nous a fait fuir au bord de lacs de montagne, pas bien loin, au début des Alpes. Des siestes sous les arbres à chercher le moindre brin d'air. Des baquets d'eau et des brumisateurs pour faire supporter l'insupportable à bébé Koala qui, bien que né en août, n'avait jamais connu la chaleur (été pourri de 2014, coucou !).

Des nuits en pointillé, en couche, en slip, à poil, toutes portes et fenêtres ouvertes, à choisir entre l'étouffante moiteur de la nuit sans air (27 au plus frais de la nuit) ou le bruit de la route et les camions poubelle à 6h (c'est ça d'avoir des parents qui habitent dans une grande agglo au bord d'une nationale).

Des baby sitter au top (ma mère et ma soeur), trop contentes de pouponner, qui nous ont permis de faire des grasses mat jusqu'à 8h30 (le rêve inaccessible depuis des mois), et qui nous ont poussé dehors pour 48h alors que, pleins de scrupules de les laisser avec des nains ingérables à cause de la chaleur, nous n'osions plus parler de notre petite escapade en amoureux.

Ces 48h de rêve où on s'est retrouvés LeTigre et moi, au bord du lac du Bourget, une nuit dans un hôtel spa 4* climatisé, des restos tous les deux, des balades et des visites, une sieste sous les arbres, un lit king size, un petit déjeuner d'hôtel comme je les aime avec un buffet de dingue, et nos sourires qui ne nous quittent plus, nos corps collés, les sensations du début qui reviennent, des idées de mariage (juste à deux à la mairie avec deux témoins pris au hasard, un mariage clandestin, juste nous deux, pas de cérémonie, pas de cadeaux, pas de fête, juste peut-être un voyage en amoureux, juste deux alliances très simples en or blanc et pouvoir dire "mon mari" "ma femme").

 

Des vacances ressourçantes, un bébé super facile qu'on emmène partout, qui dort comme il peut dix minutes par ci par là, en voiture, en poussette, toujours content, et surtout, un bébé qui a énormément changé en deux semaines. Son visage, ses traits qui se sont transformés, ses mimiques, ses gestes, il a passé un cap. Ce n'est déjà presque plus un bébé...

Des vacances dépaysantes, pas très reposantes mais une envie de rentrer chez nous, riches de plein de belles choses dans nos yeux et dans nos souvenirs...

 

20150702_184540

20150702_102713

20150630_183013

20150629_215456

20150705_115625-1

20150702_110516