Bébé Koala a un peu plus de neuf mois, et, enfin, tout va mieux.

Il me l'avait dit, mon médecin.

"Vous verrez, à neuf mois, il sera beaucoup moins malade". Et c'est vrai. Sur le moment, bébé avait même pas 6 mois, ça me paraissait incroyable de me dire qu'il serait encore malade tout le temps, avec nuits pourries à la clé, pendant trois longs mois. Et pourtant, c'est passé.

Je l'écris encore avec prudence car c'est assez récent, mais ça fait déjà plus longtemps que toutes les périodes sans maladies qu'on a vécu depuis qu'il est né. Il enchaînait les rhumes, bronchites et bronchiolites, on n'en voyait pas la fin. Dès qu'il allait mieux, trois jours après, une semaine grand maximum, c'était reparti. On le voyait venir aux nuit. Quand il commençait à se réveiller une première fois avant minuit, on savait : 1) qu'on allait avoir une nuit bien pourrie, 2) que c'était le début d'une nouvelle ère de galère.

On en a chié, vraiment.

Aujourd'hui, c'est fini. Pour longtemps, je l'espère, mais en tout cas son dernier rhume est resté un petit rhume avec le nez qui coule, deux trois coups de mouche-bébé par jour et ça a guéri tout seul. Pas de bronchite, pas de bronchiolite, pas de kiné respiratoire (je connais tous les kinés du cabinet par leur prénom et je connais toute leur vie, à force de les voir 5 à 7 fois par semaine depuis 5 mois), juste un rhume. L'hallu. Et en fait, c'est le kiné qui avait raison : ses poumons étaient immatures, et il n'avait pas la force de se dégager les bronches tout seul par la toux. La dernière fois, il a toussé un peu et je l'ai senti, sa toux était plus efficace, il expectorait vraiment, et s'en est sorti tout seul.

J'ai envie de pousser un gros ouf de soulagement. Je sais bien qu'on va vers d'autres périodes où il y aura autre chose, j'ai bien compris maintenant que tout s'enchaîne et que, quand on croit être sortis d'affaire, un autre stade vient remplacer le précédent avec son lot de soucis et de nuits agitées. MAIS quand même, ça fait 15 jours qu'on ne s'est pas levés une seule fois la nuit, quinze jours aussi que nos nuits s'allongent, passant d'un réveil à 6 à un réveil à 6h30, puis 6h40, puis 7h, puis 9h il y a deux jours, et 7h50 ce matin parce que je l'ai réveillé pour aller à la crèche.

L'hallu. Moi qui commençais à me faire une raison, à me dire que c'était son rythme, qu'il n'avait sans doute pas trop besoin de sommeil (et en même temps il fait de bonnes siestes on peut pas tout avoir), je commençais même à me dire qu'il y avait des avantages à se lever tôt et qu'en se couchant tôt on tient le coup... Bref... je m'habituais mais je vois avec plaisir que ce n'est pas une fatalité. Qu'aux prochaines poussées dentaires il va à nouveau se réveiller très tôt mais qu'on aura des périodes de mieux où on pourra se reposer (reste maintenant à expliquer à Potam qu'il n'est pas obligé d'hurler "mamaaaaaan" et de réveiller tout le monde à 7h20...).

Mardi, j'ai été chez un homéopathe. Un médecin homéopathe et acupuncteur qu'on m'avait recommandé. Si je passe sur l'heure et demie de retard (pratique avec un bébé de neuf mois, surtout en fin de matinée, heureusement j'avais un bib pour le cas où), j'ai eu un super feeling avec ce médecin (d'ailleurs je vais y aller pour moi aussi un de ces jours). Il a écouté, observé, posé les bonnes questions. Il ne l'a même pas examiné "pas la peine, je vois qu'il va bien". Il l'a cerné en un petit quart d'heure : "un bon bébé cadum, un bon pépère tranquille pas pressé. Il dort sur le dos, les mains en l'air, non ?".... euh... oui... toujours... Il préfère la position assise non ? euh oui. Il n'aime pas être sur le ventre ? Ca ne m'étonne pas. Il ne marchera sûrement pas très tôt. Il prend son temps, il observe. Il est très observateur d'ailleurs, regardez comme il me toise, j'en suis limite mal à l'aise...

Et bébé Koala, calme comme jamais. Je ne l'avais jamais vu comme ça. Comme quoi les bébés comprennent et ressentent les choses. Il comprenait qu'on parlait de lui. Il était en retrait, vautré sur moi, le regard en coin, à la fois méfiant et curieux. Incroyable. Lui qui d'habitude est assis bien droit, les mains sur la table prêt à choper tout ce qui passe à sa portée...

Bref. J'ai adoré ce médecin. Il lui a donné un traitement de fond homéopathique qui correspond à son "tempérament", et hasard ou pas, c'est la nuit qui a suivi les premières doses qu'il a si bien dormi le matin. LeTigre est sûr que c'est lié à ça, moi je trouve ça un peu trop rapide comme effet, j'y vois plutôt un heureux hasard mais je me trompe peut-être, et tant mieux si c'est le cas... En fait j'y allais pour l'eczéma et les bronchites à répétition (même si ça va mieux, mais ça je ne le savais pas quand j'ai pris RV), donc ça devrait aller mieux de ce côté là aussi.

Et puis ce qui a joué pour l'heure de réveil, incontestablement, c'est qu'on l'a laissé chouiner dans son lit. Jusque là, sans non plus se précipiter aux premiers bruits, on ne le laissait pas pleurer le matin car il réveillait Potam à 6h, et ensuite c'était n'importe quoi, tout le monde debout à 6h et les deux fatigués dès 8h... Un jour j'ai dit au Tigre "tant pis si Potam se réveille pendant quelques jours, je suis sûre qu'il suffit de peu de temps pour qu'il apprenne à se rendormir". Je sentais bien qu'il était encore fatigué à cette heure-là, qu'il se serait volontiers rendormi sur son bib de 6h mais qu'il luttait pour rester éveillé. Alors on l'a laissé chouiner quelques jours. Pas hurler, mais juste chouiner. Ca n'a pas marché tout de suite, mais dès le premier jour on a gagné quelques minutes, il chouinait, se calmait, se rendormait 10 minutes. Et au bout de deux ou trois jours, il a commencé à décaler son réveil, maintenant il m'arrive de l'entendre vers 6h20-30 mais il chouine une seconde et se rendort. Et finalement, Potam ne s'est pas réveillé tant que ça, juste la première fois et j'ai réussi à le convaincre de se rendormir (c'est encore la nuit - mais il fait le jour - oui mais il fait jour très tôt en ce moment mais tout le monde dort, il faut dormir - mais bébé il pleure ! - oui mais il va se rendormir - mais j'ai plus sommeil, je veux regarder les zouzous ! - y a pas les zouzous, c'est la NUIT ! Ouf........)

Du coup, tout le monde va mieux. On est moins fatigués, LeTigre a retrouvé le sourire, du coup notre couple va mieux aussi (le voir de mauvaise humeur bougonner toute la matinée, c'était gonflant), personne n'est debout avant 7h30, c'est une vraie renaissance. J'espère que ça va durer...

J'ai vraiment l'impression d'avoir passé un cap. Le cap des nuits difficiles, du nourrisson qui mange souvent, des bib à emmener partout... etc... ça change tout quand on sait qu'un petit bout de pain ou de gâteau pourra le faire attendre un peu, quand il tient assis, quand il dort, quand il mange comme nous (encore mixé mais il se débrouille super bien avec les bananes, le pain, les gâteaux, les craquottes).

La fin du début, quoi...