Je pourrais vous dire que tout va bien.

Je pourrais vous dire que Potam se couche comme une fleur, qu'il lui faut juste une petite histoire, un bisou, un "fais de beaux rêves", un "mais tu fermes juste un peu la porte hein ?" et c'est tout.

Je pourrais vous dire que mon bébé Koala est un bébé parfait, un bébé qui se coolitise (du verbe coolitiser, faites un effort), un bébé qui ne pleure presque jamais, qui se couche sans un mot et même avec le sourire, qui a bien changé en bref, depuis ses premiers mois difficiles.

Je pourrais vous dire que gérer les deux est devenu facile, qu'il suffit d'être un peu organisée et que deux enfants, c'est finger in the nose.

Je pourrais vous dire que c'est trop bien d'avoir LeTigre à la maison tous les jours.

 

Oui mais non.

Je n'en peux plus.

Depuis mi-décembre, soit TOUT L'HIVER, nous n'avons pas passé une semaine sans virus. Rhino, pharyngite, bronchite, bronchiolite, grippe, gastro, tout y est passé.

Ces virus nous fatiguent, nous diminuent, nous dépriment, nous font passer de mauvaises nuits.

Chaque semaine, on se dit "dans quelques jours, ça ira mieux" et on replonge. Un nez bouché, une mauvaise toux, une diarhée, et c'est reparti pour un tour.

Il y a quelques jours, entre alignement des astres, grandes marées et arrivée du printemps, je me suis dit que c'était la fin. Qu'on allait enfin pouvoir souffler, l'arrivée du printemps serait forcément signe de l'arrêt des virus hivernaux, de mieux-être, de soleil qui assècherait un peu l'air, de renouveau.

Et puis, dimanche soir, impossible de dormir. Un peu la nausée, très mal à la gorge.

Vomissements toute la nuit, fièvre, courbatures, la gastro était bien là.

Et le temps qui continue d'être pourri.

Grisaille, pluie, froid, le printemps n'est pas là du tout. Il nous fait une bonne blague. Sauf que c'est pas drôle du tout, moi j'en peux plus là, je VEUX le printemps, je VEUX un peu de chaleur, des fleurs, des feuilles sur les arbres, des enfants qui jouent dehors.

On dort mal, on est malades tout le temps, surtout bébé Koala qui tranforme chaque petit rhume en bronchite ou bronchiolite et le traîne des semaines.

Bon à part ça, ouais, tout va bien.

Sérieux hein, les virus en moins, ce serait trop facile.