Aujourd'hui, c'était le dernier jour avant les vacances de la crèche.

La crèche de la commune voisine prend le relai, donc Potam y va la semaine prochaine. Ensuite, il n'y va plus du mois d'août, et rentre à l'école le 2 septembre.

Aujourd'hui, c'était donc sa dernière journée dans SA crèche.

Avec toutes ces filles super qui l'ont entouré, encadré, câliné, grondé, qui étaient là, tous les jours, pour lui. Qui l'ont aidé à s'intégrer, à respecter les règles, à devenir propre. Qui se sont attachées à lui, qui l'ont aimé, qui ont reçu ses bisous le soir en partant "encore un bisou Pauline !" "Soia, t'es où ???? Un bisouuuuuuuuuuu !". Qui ont changé ses slips souillés, qui lui ont lu des histoires, chanté des comptines, aidé à attraper des poissons avec sa canne à pêche aimantée.

Elles qui nous ont toujours accueillis avec le sourire, avec une disponibilité sans faille, qui nous ont raconté, chaque soir, le déroulement de sa journée, du nombre de ses cacas au menu de son repas en passant par le temps de sieste et les activités de la journée. Qui étaient là pour entendre nos doutes et nos angoisses, pour nous rassurer, pour papoter aussi quand il n'y avait pas trop de monde.

On a beaucoup lié de liens avec elles, et avec la crèche en général. Potam y était comme dans sa deuxième maison, bien, à l'aise, y allait avec plaisir et me disait parfois le soir "je veux encore jouer, je veux pas rentrer à la maison !".

Un an, une année scolaire, beaucoup de belles choses vécues, une confiance aveugle, et de jolis souvenirs pour Potam. Ce matin je lui ai dit que c'était la dernière fois qu'il venait dans cette crèche. Il n'a pas bien compris, pas réalisé, c'est bien normal, lui il vit au jour le jour.

J'ai eu un petit pincement au coeur en partant.

Heureusement, l'école maternelle est juste à côté et on pourra faire coucou par les baies vitrées en longeant la crèche pour aller à l'école. On a promis de revenir à la rentrée présenter le petit frère.

Petit frère qui va succéder à Potam à la crèche dès le mois de février 2015. Et nous revivrons alors plein de belles choses avec les mêmes filles, la même directrice, la même structure. Et Potam viendra avec moi chercher son petit frère et se souviendra, reconnaîtra, racontera l'école à Sonia, à Pauline, à Sophie, à Barbara.

Une page se tourne, une page de l'histoire de Potam.

Un point final à sa petite enfance.

Mon tout-petit, mon bébé, devient grand. Il va faire sa rentrée avec son cartable, va aller à la cantine et à la garderie, va apprendre plein de choses, va avoir une maîtresse. Je suis super contente qu'il rentre à l'école, mais fermer la porte de la crèche, ce soir, ça m'a fait vraiment bizarre.