Aujourd'hui, j'ai vu l'anesthésiste. J'ai eu le malheur de lui dire que je ne demanderai la péri que si je n'arrive plus à gérer la douleur. Il m'a engueulée ! Il m'a dit que ce que je croyais, à savoir que gérer les contractions sans péri aide mieux le bébé à descendre, ce sont des conneries à la mode et que la vérité, c'est que maintenant la péri se fait avec de super produits qui agissent seulement sur les neuro transmetteurs et plus du tout sur la motricité. Ce qui veut dire qu'on ne souffre pas mais qu'on n'est pas empêchée de bouger ou de pousser correctement. Et surtout qu'une maman qui souffre fait de l'hyperventilation, donc prive son bébé d'une partie de l'oxygène dont il a besoin.

Ca m'a rappelé tout ce que j'ai lu pour Potam sur l'accouchement, la péri, les positions utiles pour le travail, les projets de naissance, etc...

Jusque là je ne me posais vraiment aucune question pour mon accouchement. Aucune idée préconçue, aucune envie de me prendre la tête avec un quelconque projet de naissance ou de réfléchir à quoi que ce soit.

Je ne prépare même pas mon accouchement, ne vois une sage-femme que pour le suivi mensuel de la grossesse, ne suis aucune préparation à l'accouchement (j'ai juste été à la visite de la maternité pour visualiser où ça allait se passer).

Et puis voilà qu'après cette consultation, je me remets à me poser des questions que je n'avais plus envie de me poser.

Je reste persuadée qu'être bien mobile pendant le travail aide le bébé à descendre. Ca, je suis sure que c'est vrai. Après, c'est vrai que la péri, si elle est bien dosée et me permet de gérer sans avoir mal, c'est top !

J'ai relu des forums et ça me fait halluciner, à quel point il y a des modes.

On est à fond dans une période "accouchement naturel", si possible à la maison ou dans l'eau, avec ballon et cordes pour se suspendre, projet de naissance, refus de la position allongée pour accoucher, refus de la péri.

Et moi je m'en fous.

Genre, j'ai juste envie que tout se passe bien, et surtout envie qu'on ne m'impose pas des positions ou la péri. Je n'ai aucune idée préconçue, mais n'empêche que si je ressens que j'ai envie de marcher et de bouger, je ne vais pas trop avoir envie d'avoir un cathéter dans le dos et d'être bloquée sur mon lit. Si je ressens que je veux la péri dès le début, et ben je m'en fous je la demanderai tout de suite. Si je ressens que bébé descend mieux si je suis sur le côté ou penchée en avant, qu'on ne m'impose pas autre chose.

J'espère que l'équipe du jour J sera un peu tolérante, un peu à l'écoute.

Mais bon quoi qu'il en soit, bébé sortira et on le posera sur mon ventre en bonne santé, et c'est bien là l'essentiel non ? Le reste, ce n'est pas si important... Et je n'ai vraiment pas envie d'y penser.

Juste, faire ce que je sens sur le moment. Zéro préparation et zéro prise de tête.