En ce moment, je sature.

J'ai envie de poser ce ventre lourd quelque part quelques heures par jour. Juste quelques heures, le filer au Tigre pour qu'il couve, lui aussi, c'est pas juste merde, pourquoi on doit TOUT faire nous les femmes ???? C'est vrai quoi, les poules qui couvent, on leur demande d'aller chercher le poussin à la crèche ou de faire le ménage ??? (oui je sais, c'est n'importe quoi ce que je raconte...)

Dans ce ventre rond, tendu, qui pèse vers le bas, il y a :

- 2 kg tout rond de bébé, suite à l'écho de mardi. 2 kg parfaits, piles dans la norme, qui devraient faire un bébé tout pile dans la norme aux alentours de 3 kg d'ici deux mois.

- 1.5 kg de liquide amniotique

- 1 kg de placenta

- 1 kg d'uterus !

Ca fait déjà 5.5 kg rien que dans le ventre. Tu m'étonnes que je penche en avant...

Je me sens lourde, et incapable de faire le moindre mouvement sans douleur. Mon corps entier est douleur à chaque mouvement, c'est l'horreur. Je me plains tout en sachant que j'ai déjà de la chance, car médicalement tout se passe bien : pas de diabète et aucun facteur de risque, pas d'hypertension, pas de protéines dans les urines, prise de poids complètement normale (+ 8 kg, +7 ce matin chez la sage-femme mais je ne fais pas confiance à sa balance j'ai pas pu perdre un kilo depuis ma dernière pesée à la maison), col tonique, long et fermé, quelques contractions dont certaines un peu douloureuses mais rien d'inquiétant, bref, médicalement ma grossesse se passe à merveille.

Mais côté ressentis, ces douleurs à l'aine comme des coups de poignards quand je lève une jambe et qui m'empêchent de me tourner la nuit et de marcher la journée, ces douleurs aux os du pubis qui sont mis à rude épreuve, le bas du dos qui commence à montrer des signes de fatigue, ça m'épuise !

Et puis depuis une grosse semaine, cette sensation de pesanteur. Bébé a la tête en bas, et appuie sur mon col, ma vessie, mon périnée. Dès qu'il bouge sa tête je sursaute tellement ça fait bizarre, des décharges dans le col, et cette sensation que sa tête va sortir... Mon périnée est gonflé, ma vessie tellement comprimée que j'ai du mal à faire pipi...

Je ne me souvenais pas de cette sensation pour Potam. Il était peut-être plus haut, parce que je me souviens qu'il me gênait surtout au niveau des côtes et du diaphragme. Pourtant à la troisième écho il avait aussi la tête en bas...

Du coup en fin de journée, marcher trois pas est un supplice, je me tiens penchée en avant en soutenant le bas de mon ventre tellement j'ai l'impression que tout va tomber. C'est très bizarre, et pas du tout agréable.

Je continue malgré tout de kiffer comme une dingue les petites bosses qui glissent sous ma main, ses fesses qui se collent à moi quand je pose ma main dessus et les grands mouvements, pourtant un peu moins amples qu'il y a une ou deux semaines. A mon avis il s'est retourné à cette période sans que je m'en rende compte, même si j'avais l'impression chaque jour qu'il me retournait le ventre ! Maintenant il a adopté sa position pour la sortie, il va avoir des crampes au bout de deux mois non ??? enfin bref il doit avoir moins de place et fait de plus petits mouvements (mais tout aussi souvent !).

Certains jours je me demande comment je vais tenir encore deux mois. J'ai pas le choix, c'est comme ça, on va faire avec.

Je vais aller voir mon ostéo, des fois qu'elle puisse soulager un peu certaines douleurs, notamment à l'aine et aux os du pubis. Pour la sensation de pesanteur et le périnée gonflé je crois qu'elle ne pourra rien faire, c'est lié au poids du bébé et de l'uterus...

En tout cas je ne retournerai plus au boulot, ça y est, j'ai fait ma dernière journée mercredi. A cause de ma hiérarchie totalement non-réactive je n'ai pas fini ce que je voulais finir mais tant pis, ce n'est plus de mon ressort, ils se débrouilleront, j'ai quand même pu finir quelques dossiers et tout ranger. J'ai fait place nette, mon bureau est vide il ne reste plus que les 3 gros dossiers en instance bien en évidence, attendant qu'une âme motivée s'en charge...

Je suis soulagée à l'idée de pouvoir enfin me consacrer à ma grossesse, mon Potam, ma maison. Je sais qu'avec l'énergie de bulot que j'ai, je ne vais pas avancer très vite mais au moins je n'ai plus la contrainte du boulot, plus ça en tête, plus de trajets, plus de journées entières occupées, je vais pouvoir vivre à mon rythme et à celui de mon petit bonhomme.

Encore deux mois. Deux looooongs mois. Huit semaines. Ca passe mieux que deux mois, huit semaines, non ?

Allez, plus que huit semaines !