Potam est continent, ça y est. (Oui je refuse de dire "propre", je trouve ça idiot comme terme, comme s'il était "sale" avant...).

Je crois pouvoir l'affirmer sans me tromper, même si je m'attends à et accepterai des accidents, des oublis, des retours en arrière (lors de la naissance du deuz peut-être), en tout cas il est continent au sens où il sait quand il a envie, il sait le dire, demander, y aller au bon moment, et connaît même ses limites car quand il est absorbé dans une activité il se tortille en se tenant le zizi jusqu'à ne plus pouvoir et courir aux toilettes en disant "je veux faire pipiiiiii !".

En février quand je le pensais "propre", ses slips restaient secs, il y avait très peu d'accident, mais il ne faisait qu'accepter d'aller sur le pot dès que je lui proposais, comme un jeu, et je lui proposais souvent. C'est un peu comme nos mères ou grands-mères qui nous serinent avec leur "moi mes enfants ils étaient propres à un an !" forcément si on les met sur le pot 30 min toutes les heures, ils font dedans... Bref....

Du coup, là, c'est bon, il est continent. Pour le caca c'est encore un peu compliqué, parfois il accepte mais souvent il part se cacher derrière un rideau pour faire dans son slip. Mais ça viendra, j'ai confiance. C'est toujours plus difficile pour la grosse commission, et puis il n'est pas totalement bloqué puisque de temps en temps il veut bien faire aux toilettes.

A la crèche, aucun problème. Un seul accident hier, car il était passionné par son activité "cuisine" et a oublié de demander. Sinon, il gère, je l'ai vu faire en venant le chercher. Il accourt tout content, dit "je veux faire pipi" et se débrouille presque seul, sauf que comme c'est quand même un Potam, il ne sait pas se déshabiller et se rhabiller seul, il lui faut un coup de main (mais il refuse d'essayer. Quand je lui dis "tu veux baisser ton slip tout seul ?" il me répond "non, j'y arrive pas" sans même essayer. Pas grave. On verra plus tard, chaque chose en son temps.)

A la maison, c'est une autre histoire.

Ce petit être têtu nous fait tourner en bourrique, et rigole bien. J'en ai des envies de claques sur son cul sans couche tellement il m'énerve, mais j'essaie de rester zen.

Il nous dit "je veux faire pipi", mais ensuite c'est toute une histoire. Il fait mine d'y aller, il revient en arrière, il ricane, il minaude, quand on lui dit "mais viens, on y va, y en a pour une minute !" il se roule par terre et se met à ramper en ricanant jusqu'à ce qu'on s'énerve.

Quand j'ai encore un peu de patience à ce stade je le laisse par terre et lui dis "bon très bien, fais comme tu veux, dans ton pantalon ou dans les toilettes je m'en fiche, c'est toi qui seras mouillé, pas moi". En général ça marche à peu près mais il faut encore batailler un peu.

Je crois qu'il aimerait y aller tout seul, mais nos toilettes sont trop hautes pour lui, et avec le réhausseur impossible qu'il s'y installe tout seul même avec un marchepied. Alors j'ai mis le pot en bas pour ce soir on verra si ça le motive, il pourrait essayer de se débrouiller seul comme ça, si c'est ça le problème.

LeTigre, qui est rentré hier et qui a pu constater les énormes progrès, le harcèle et ça m'énerve. Il ne comprend pas qu'un Potam têtu réagit exactement à l'inverse de ce qu'on aimerait, et que plus on le gronde, plus on insiste, plus on lui dit comme il le fait "t'as pas envie de faire pipi ? T'es sûr ? Tu fais pas sur le tapis hein ????" toutes les cinq minutes, plus Potam se braque et moins on obtient ce qu'on veut.

J'ai essayé de lui expliquer qu'il fallait le laisser gérer seul le plus possible, quitte à avoir un ou deux accidents de temps en temps. J'espère qu'il arrivera à s'y tenir.

Cette nuit, on a eu droit à "maman ! je veux faire pipi dans le pot !" à 3h50. Je me suis dit "ça fait chier de se lever, mais c'est quand même super bien qu'il se réveille par une envie de faire pipi, ça avance". LeTigre y est allé, l'a mis sur le pot, a remis une couche et l'a recouché sans aucun problème. Et puis cinq minutes après, Potam hurlait. "Je veux pas dormir !" il a hurlé, appelé, pleuré, pendant 2h30 jusqu'à 6h30 malgré nos allers-retours, nos tentatives pour le calmer, le relever, le faire boire un coup, lui lire un livre (vous avez déjà lu Petit Ours Brun à 5h27 du matin en chuchotant en entendant votre enfant vous dire "maman, pourquoi tu lis tout doucement ???"), le recoucher, le laisser pleurer (hurler) un peu, etc... On n'en pouvait plus. On a fini par le laisser hurler car à la fin c'était clairement un gros caprice, mais il a mis une plombe à se calmer... On l'entendait hurler "papa ! va dans ta chambre ! va te coucher !"... ça n'aurait pas été 6h du mat après deux heures d'insomnie, on en aurait rigolé...

Ce Potam, il va me rendre folle.