Je crois qu'aujourd'hui, il s'est produit un déclic dans le dossier propreté.

Ce matin, fatiguée, déprimée, j'ai dû supporter un Potam lui aussi fatigué et pénible, qui se faisait pipi dessus sauf lorsque j'insistais lourdement pour qu'il aille aux toilettes (genre à l'asseoir presque de force sur les toilettes du supermarché pour éviter le "j'ai fait pipi dans mon slip" au milieu du rayon fruits et légumes).

J'étais un peu désespérée, je l'avoue, ma patience étant réduite à néant par la fatigue.

Déprimée aussi, à l'idée que rien n'était simple avec Potam, qu'on allait encore galérer, que certainement le fait qu'au bout de plus de trois jours complets sans couche il coutinue à se pisser dessus à chaque fois ou presque montrait qu'il n'était pas prêt, que j'allais, encore, devoir refermer le dossier pour le rouvrir plus tard.

Il y avait eu quelques faits encourageants, pourtant. Des cacas dans les toilettes, des "je veux faire pipi dans le pot" au réveil de la sieste ou de la nuit, cette journée sans accident lundi à la crèche. Oui mais, à part de très rares fois, il fallait toujours lui proposer les toilettes ou le pot, ça ne venait jamais de lui.

Et puis, il y a eu cet après-midi.

Un "maman ! je veux faire pipi sur le pot !" au réveil de la sieste, avant même de l'entendre hurler comme d'habitude.

Ce "je veux faire pipi maman", un peu après.

Et un autre.

Et "je veux aller aux toilettes faire caca" ce soir (qui n'a rien donné mais peu importe, il est un peu constipé suite au traitement anti-gastro) (c'est un peu trop efficace ces trucs-là...).

Il y a eu aussi cette nuit sans couche. Mouillée, certes. Avec changement de draps à 4h du mat', ce "on va déjeuner maintenant ?" à 4h12 et ce rendormissement tardif pour moi, suivi d'un réveil potamesque à 7h. Un peu dur, mais bon, il avait vraiment tenu à ne pas mettre de couche, j'ai tenté (ce soir, il en a une. Je suis pas maso non plus. Je lui ai juste expliqué "la journée tu y arrives et c'est très bien, la nuit c'est plus difficile, c'est normal, on a le temps, on essaiera plus tard").

Il y a eu ces nombreux "je veux rester en slip !" ou "je veux un slip !".

Ces couches sèches après la sieste.

Donc au final, c'était plutôt bien parti mais je voyais avec angoisse les accidents se répéter sans que jamais il ne demande de lui-même, jusqu'à cet après-midi.

Alors, même si ce n'est pas encore totalement gagné, même si je sais qu'il y aura d'autres accidents, peut-être des retours en arrière, je suis super fière de mon grand garçon qui a géré ses envies tout l'après-midi en restant tout au sec (et je kiffe son ptit cul sans couche dans ses shorts en coton !).

Maintenant, je m'attends aussi à devoir gérer des "je veux faire pipi" plutôt pressants avec pas de toilettes à proximité... On improvisera...

La suite au prochain épisode, mais la propreté pour Potam, ce n'est pas encore perdu pour cette fois...