Dans un peu plus de dix jours, nous déménageons (dans l'hypothèse où nos démarches de dernières minutes ne vont pas repousser la date de signature, mais on y croit, ça VA bien se passer...)

Ca va arriver vite, et en même temps ça me paraît interminable ces derniers jours à vivre dans ce bordel, dans ces cartons, dans cet empilement de meubles qui prennent trop de place.

Je crois vraiment que quand nous aurons déménagé, j'y verrai plus clair. Là je déprime, j'ai besoin d'espace, besoin de murs à moi que je pourrai décorer à mon goût, besoin de chambres pour chacun pour pouvoir enfin construire mon monde, leur monde, son monde.

Je suis d'une impatience difficilement contrôlable de faire les chambres "des garçons" (c'est la classe).

Une belle chambre pour Potam, une chambre "de grand" avec enfin de la place pour lui organiser différents espaces, lui acheter un grand lit (en cohabitation avec son petit lit pendant quelques mois, tant qu'il le souhaitera et tant que le deuz rentrera dans un berceau). Un pan de mur en peinture ardoise pour faire des dessins à la craie à volonté, un gros pouf pour se vautrer et bouquiner, une vraie bibliothèque, un petit bureau, j'ai plein d'idées qui pourront enfin s'exprimer...

Une belle chambre pour le deuz aussi, avec couleurs zen et frise colorée de petits personnages à observer, avec berceau, table à langer (faudrait que Potam la libère un jour, d'ailleurs ;-)), mobile, commode qui se remplira petit à petit des minuscules vêtements taille naissance et 1 mois soigneusement conservés de son frère, et d'autres aussi, neufs pour me faire plaisir... Avec en guise de transat le DOOMOO qu'on avait pour Potam, avec un tapis d'éveil, avec un miroir horizontal en bas d'un mur, avec un tapis coloré...

Une chambre pour nous aussi, et surtout deux pièces en plus, qui me font rêver. Une chambre d'amis et un bureau ? Ou une chambre d'amis/bureau et une salle de sport/de couture ? J'ai envie de réinventer nos espaces, de ressortir ma machine à coudre (dont la pédale est cassée mais je devrais pouvoir en trouver une sur le net), envie de pouvoir enfin se sentir bien chez nous, avec une cuisine digne de ce nom qui me redonnera l'envie de cuisiner, avec un vaste séjour dans lequel Potam pourra faire ses tours de camion ou de vélo sans se cogner dans les meubles... Avec un coin salon confortable un peu à l'écart... Avec un jardin clos et sécurisé où Potam pourra jouer même seul autant qu'il le voudra... Avec un petit potager, peut-être, si j'ai l'énergie de m'en occuper... Avec du bois pour la cheminée pour l'hiver...

CHEZ NOUS....

Ca me fait rêver et c'est à portée de main. Là tout de suite, ou presque. Dans quelques jours. Si tout se passe bien vendredi nous aurons les clés, et le déménagement des meubles est prévu le samedi 10 mai avec un camion loué et des beaux-frères aux gros bras...

Pendant ce temps, je serai avec Potam. La première fois j'ai voulu lui épargner tout ça, cette fois il est plus grand et il veut tout comprendre, alors il sera là, il verra la nouvelle maison vide (que l'on visite ce soir, pour la première fois sans les meubles des anciens propriétaires), il verra les meubles arriver, je lui expliquerai, lui montrerai, il restera avec moi puisque de toutes façons je ne peux rien porter. Nous irons en bord de mer emmener les beaux-frères manger des frites sur le front de mer en milieu de journée pour leur redonner des forces, et puis j'emmènerai Potam dans sa nouvelle chambre et on installera ses meubles ensemble. Je lui montrerai la chambre du bébé, puisque tout ça est si abstrait encore pour lui, il verra concrètement la pièce qui sera réservée à son petit frère, je lui expliquerai qu'on y mettra un tout petit lit pour bébé et que quand il sera prêt il pourra donner au bébé sa table à langer et son lit à barreaux. Pas d'urgence... En attendant je laisserai la table à langer dans la chambre de Potam, pour quelques mois, pour qu'il se fasse à la nouvelle maison.

Et ensuite nous passerons toute la semaine à ranger, à s'installer, Potam sera à la crèche et nous on ira acheter des meubles, on prendra des mesures, on repeindra peut-être quelques murs, on réfléchira à notre projet de salle d'eau en haut (il n'y a qu'une salle de bain en bas).

On pourra enfin recevoir dignement la famille et les amis.

On se rachètera un bon lit et on mettra le nôtre dans la chambre d'amis.

Tous ces projets m'enchantent, j'ai l'impression que le 10 mai, une nouvelle vie s'offre à nous. Enfin terminée la période de transition, on va vraiment être chez nous maintenant...

 

(et pour finir, mon bidon à 23 semaines de grossesse)

2014-04-27 11