Y a un dossier qui avance puis recule puis réavance puis stagne en ce moment : le dossier propreté.

Je m'étais dit : pas de stress, pas d'urgence, ce sera quand il voudra, je ne me poserai pas de question, un jour il décidera qu'il ne veut plus de couches et basta.

J'avais mis un pot dans les toilettes dès ses 18 mois environ. Je lui avais expliqué ce que c'était, et puis je l'avais laissé se familiariser avec l'objet sans trop en faire. Bébé Potam jouait à s'asseoir dessus tout habillé quand il m'accompagnait aux toilettes.

Et puis l'été, je me suis dit bêtement : c'est le moment ! Je l'ai mis cul nu ou en culotte et hop, j'ai enlevé les couches. En plus j'ai eu de la chance, on a eu un très bel été. Et puis, rien. Rien de rien, ça ne l'intéressait manifestement pas du tout, pas plus que ça ne le dérangeait d'avoir une couche, quand il faisait pipi dans l'herbe il regardait ce truc, amusé, peut-être même pas tellement conscient que ça venait de son corps, et encore moins conscient qu'il pouvait le contrôler. Quand il avait une culotte et qu'il la mouillait, il ne s'en rendait même pas compte et continuait son activité comme si de rien n'était.

A cette période, je me suis dit "ok, j'arrête de vouloir tout contrôler, ça ne sert à rien, été ou hiver on s'en fout, il fera ça quand il voudra".

Très fière de ma zénitude sur le sujet, zénitude que j'ai gardé jusqu'à maintenant.

Mais là, je perds patience.

C'est pas tant que j'en aie marre des couches (quoique), vraiment, s'il lui faut encore quelques mois je m'en tape, je les lui donne bien volontiers, ça n'a pas d'importance, on n'a pas la pression, il ne rentre à l'école qu'en septembre et c'est encore loin. Pas de souci.

Mais en ce moment, il saoule.

Il ne veut plus de couche, il ne veut plus qu'on le change ni même qu'on le pose sur la table à langer, MAIS il ne veut pas aller sur le pot.

Gros blocage.

Je ne sais pas pourquoi.

Du coup monsieur est en culotte et pantalon parce qu'il ne fait pas encore assez chaud pour se balader à moitié à poil, il se retient longtemps, trèèès longtemps (2h parfois, je trouve ça énorme) et puis au bout d'un moment, je le vois marcher les jambes écartées tout gêné, et il finit par me dire "Potam a sait pipi dans le pantalon..." tout penaud. (Potam ne dit pas les "F" ni les "L").

En soi, c'est pas dramatique, je le sais bien. Ce n'est qu'un petit blocage de rien du tout, puisqu'il me prouve donc qu'il sait se retenir et qu'il comprend ce qui se passe. Par ailleurs, à chaque fois que j'arrive à lui faire accepter les toilettes ou le pot, il fait dedans.

A la crèche, vendredi matin, je suis arrivée avec Potam sans couche car il n'en voulait pas. Je lui avais expliqué "d'accord, on ne met pas de couche, mais à la crèche si tu fais pipi dans ton slip ils remettront une couche d'accord ?" "oui ok maman". Arrivée à la crèche, j'explique aux filles qui suivent le mouvement sans problème : ok, on essaie, pas de souci, on va le laisser en slip, pas grave s'il y a deux ou trois accidents, on gère. J'avais mis un slip de rechange dans le sac.

Le soir, je le récupère avec une couche, mais elles m'expliquent qu'il n'y a eu que deux accidents et qu'ils lui ont remis une couche uniquement parce qu'il n'y avait plus de change dans son sac, seulement un body. Elles me conseillent de continuer à la maison et de ne plus lui mettre de couche.

C'est ce que j'ai fait et il a passé la matinée de samedi sans couche, pour finir par accepter d'aller sur le pot avec son papa. Je me suis dit "c'est bon !" et puis après la sieste, il a préféré garder sa couche (moi je suis, c'est lui qui décide, pas question de le forcer).

Dimanche, quelques heures avec couche, quelques heures sans couche, et deux "accidents". En vérité pas vraiment des accidents, puisqu'à chaque fois je lui ai proposé le pot, qu'il a dit "non" et que 5 minutes plus tard il faisait dans son pantalon. Ca m'a vraiment agacée parce que je ne comprends pas pourquoi il refuse de faire dans le pot à la maison et pas à la crèche.

La seule réponse que je trouve c'est qu'à la crèche il suis le mouvement, il fait comme les autres, sans trop se poser de question. Et puis à la maison, l'enjeu affectif est plus grand...

Aujourd'hui, arrivé à la crèche sans couche, récupéré sans couche, pas un accident, tous les pipis et cacas ont été faits dans le pot.

Il arrive à la maison, je lui demande s'il a besoin d'aller au pot, il me dit "non, a déjà sait pipi tout à l'heure", je réponds "ok, mais si tu as envie tu demandes, je ne veux pas de pipi dans le pantalon, d'accord ?" "d'accord".

Un quart d'heure plus tard, pipi dans le pantalon...

 

J'espère qu'il suffit d'être patiente et si ça marche à la crèche ça marchera bientôt à la maison.

Mais je trouve qu'il est un peu bloqué sur le sujet. On en parle peut-être trop, on lui met peut-être trop la pression en lui répétant "pas dans le pantalon". Quand on lui parle de ça, il tourne la tête, il parle d'autre chose, il est gêné, il ricane et regarde ailleurs. Quand il a fait caca dans sa couche, il est tout honteux et ne veut pas qu'on le touche.

Pourtant je n'ai vraiment pas l'impression de lui avoir mis la pression, c'est lui qui m'a dit qu'il ne voulait plus de couche, moi je proposais le pot de temps sans temps sans jamais insister...

Peut-être qu'inconsciemment il sent quand même la pression.

Mais comment faire ? S'il ne veut plus de couche, moi ça me soule de laver trois pantalons, trois culottes et trois paires de chaussettes par jour, alors que je SAIS qu'il sent qu'il a envie et qu'il suffirait qu'il demande, ou qu'il y aille seul...

Bon ça viendra, je sais. Je vais essayer de lui mettre les slips tout naturellement sans en faire tout un plat et de ne plus parler de tout ça, le changer quand il se mouille sans rien dire, juste "je vais te mettre des habits secs" et faire comme si tout cela n'avait aucune importance...

Peut-être acheter un réducteur pour toilettes s'il préfère ça au pot, mais jusque là le pot, il aimait bien, il était tout fier de faire dedans et de jeter le contenu dans les toilettes, il s'essuyait seul et jetait le PQ tout content dans les toilettes avant de tirer la chasse. Pourquoi un tel changement si brutalement ?

Un jour, chez ma BM, à la période où il n'avait plus de couche et où il allait volontiers sur le pot, on l'a laissé quelques heures (un après-midi) à ma BM. Il ne mettait plus de couches, à part pour dormir, depuis plusieurs jours et il n'y avait qu'un accident de temps en temps, souvent le soir quand il était fatigué. En rentrant de nos courses, ma BM toute contente me dit "après la sieste, je lui ai laissé sa couche parce que j'avais peur d'un accident. Mais elle est restée sèche hein, il est allé sur le pot de lui-même !". Sur le moment j'ai été contente et fière de Potam. Et puis après je me suis dit quand même que remettre une couche à un petit à qui on avait fait confiance pendant plusieurs jours, ce n'était sûrement pas très malin.

Après j'ai pensé que ça ne devait pas avoir beaucoup d'importance. Et aujourd'hui je me demande, si son refus du pot ne vient pas de là "puisqu'on ne m'a pas fait confiance, je refais le bébé", car ça date de ce WE-là... "peur d'un accident"... non mais n'importe quoi...