Depuis que je parcours des blogs, je suis souvent tombée sur des articles qui commentaient des théories éducatives.

Celle qui revient le plus souvent, c'est Montessori, et j'avoue que même en cherchant un peu sur le net je n'ai pas compris totalement la méthode. Peut-être eut-il fallu que j'achète les livres et les lise.

Oui, mais non. 

Je vois pas l'intérêt, en fait.

Je sais qu'il y a d'autres théories dont je n'ai pas retenu le nom (et je m'en porte très bien), d'autres mots qui reviennent comme "maternage proximal".

Je sais qu'il y a des débats entre les mamans qui pratiquent l'allaitement/le cododo/le portage, et les autres.

Je vois tout ça et je ne comprends pas.

Je n'adhère pas.

Et même, si je suis vraiment honnête, ça m'écoeure un peu, tout ça.

Comme s'il s'agissait de revendiquer une théorie pour se convaincre et convaincre les autres qu'on est la meilleure maman du monde, qu'on fait tout bien comme il faut car on n'achète à ses enfants que des jouets en bois non peints (parce que la peinture, c'est le MAL), qu'on les fait dormir sur un matelas au sol à trois mois et qu'on met dans leur chambre un grand miroir horizontal, qu'on les allaite jusqu'à 3 ans et qu'on hurle quand on voit un bébé dans un transat.

Moi j'ai envie de dire, que ces mamans-là se prennent bien la tête pour pas grand-chose.

Quel est l'intérêt de tout ce branlage de cerveau, franchement ??? Pourquoi toujours théoriser, revendiquer de faire partie d'un groupe qu'on pense "meilleur", mettre des mots savants sur des idées simples ?

Ca me fait un peu penser aux extrémistes du bio.

C'est d'ailleurs souvent un peu les mêmes gens. Ceux qui se revendiquent "bien pensants" et qui sont persuadés de tout faire mieux que les autres et de détenir une vérité absolue.

Ca me gave, voilà.

Je ne suis ni pour ni contre ces idées.

Dans ces théories, dans ces pratiques, il y a des choses très belles, il y a de très bonnes idées, il y a des choses logiques, des choses instinctives, mais ce qui me gonfle c'est l'extrémisme.

 

Moi, comme toutes les mamans, j'ai aussi bien sûr envie de donner le meilleur à mon (mes) enfant(s). Mais je suis totalement convaincue qu'un peu de bon sens, d'imagination et de souplesse valent toutes les théories du monde.

Un jour j'ai découvert cette idée du miroir dans la chambre du bébé, dans la théorie Montessori, au hasard d'une lecture qui se valait informative. Et j'ai trouvé que c'était une super bonne idée. Et si la chambre du deuz s'y prête, je le ferai peut-être. D'ailleurs quand Potam était bébé on avait une grande penderie avec deux immenses miroirs en pieds jusqu'au sol, et Potam a passé des heures devant, subjugué de découvrir son reflet.

Mais pour autant, je n'ai pas décidé que j'allais devenir une adepte de Montessori ! j'ai pris une idée que j'aimais bien, et j'ai d'autres idées qui n'ont rien à voir avec cette théorie, pour l'aménagement des chambres des enfants dans la nouvelle maison.

Dans un autre registre, j'ai beaucoup porté Potam en écharpe. Parce que j'aimais l'idée, d'abord, avant même d'accoucher j'ai découvert l'existence des écharpes de portage et j'ai tout de suite eu envie d'essayer. Et surtout parce que Potam étant un bébé RGO, le portage m'a sauvé des journées entières... et je compte bien recommencer avec le deuz même s'il n'a pas de RGO, parce que j'ai adoré ça !

Pour autant je n'ai jamais pratiqué le cododo.

Pas que je sois contre, mais seulement parce que ça n'a jamais été nécessaire et que je n'en ai jamais eu envie (sauf des fins de nuits après une tétée quand on a la flemme de remettre bébé dans son lit, ou pour des siestes).

Quand j'achète un jouet au Potam, je parcours les sites ou les magasins pour trouver quelque chose qui pourrait à la fois lui plaire, être un minimum éducatif (ou totalement ludique), et si possible me plaire aussi... Alors non, Potam n'a pas que des jouets en bois bio. Il a d'affreux jouets musicaux mais il les adore, il a un garage smoby en plastique plein de couleurs certainement pas bio du tout mais il l'adore, avec ses petites voitures au look arrondi facilement maniables et qui roulent super bien, mais il a aussi des jouets en bois à tirer (qu'on nous a offert et qui sont très beaux, que Potam aime beaucoup aussi). Il a un grand tableau sur pieds.

Dans sa chambre c'est un bazard monumental, il y a des livres partout (premier achat dans la nouvelle maison : une bibliothèque à sa hauteur), mais il sait où est chacun...

En résumé, j'ai des principes, des valeurs, la plupart qui m'ont été transmis par mes parents, d'autres que j'ai lus à droite ou à gauche, mais surtout pas de "théorie".

Et je m'en fous.

Je fonctionne à l'intuition, en m'adaptant à mon fils, au feeling jour après jour... et je ferai pareil pour le deuz.

Pas d'idées préconçues, pas de théorie, pas d'ensemble tout prêt dans lequel l'enfant doit trouver sa place, pas d'extrémisme.

Souplesse, adaptation, tolérance, c'est ma seule théorie...