Seule face aux gens, seule face au Tigre aussi qui n'a jamais essayé de me connaître vraiment.

Ils sont peut-être tous comme ça. C'est tellement féminin d'être compliquée, de se poser des questions, de se remettre en question.

Je pense beaucoup, et très sérieusement, à une reconversion professionnelle. Mon boulot m'ennuie profondément, et ce n'est pas nouveau. J'ai changé de poste, plusieurs fois, et en même pas quelques semaines je me rends compte que je m'ennuie. Que rien ne me plaît. Que je n'ai pas envie, que je ne suis pas motivée.

Alors je réfléchis, évidemment, à vivre de l'écriture, car c'est ma seule vraie passion. La seule chose dont j'ai un besoin vital au quotidien. Mais vivre de l'écriture c'est compliqué. Ecrire, c'est facile, vendre c'est plus incertain. Quant à avoir un revenu régulier correct, c'est encore autre chose.

Je ne sais pas si ça va être faisable, peut-être faudra-t-il que je trouve une autre idée, un boulot concret, quelque chose où je sois occupée et pas seulement devant un ordinateur dans un bureau à devoir me concentrer sur des choses que je trouve sans intérêt. Mais je ne veux pas travailler pour d'autres, avec d'autres, embaucher des gens et devoir faire des contrats ou travailler pour une entreprise et avoir des contraintes. Je veux travailler pour moi, et seule. Avec des partenaires bien sûr car on ne peut pas travailler totalement seule, mais pour mon propre compte.

J'en parle au Tigre. Je sais qu'un projet bien monté, quand on est motivé (et moi pour faire ce que j'aime je serai motivée au-delà du raisonnable), qu'on se bat et qu'on réfléchit à tous les aspects, ça peut marcher.

Mais lui il ne comprend pas.

Il me dit "tous tes rêves là (avec un ton dédaigneux), c'est pas du concret. Moi j'ai besoin de tangible. Rêver ça fait pas vivre". C'est débile comme phrase. Rêver puis concrétiser, ça donne quelque chose de très tangible, justement. Rever c'est juste le début, c'est juste le moteur. Un moteur indispensable qu'il ne comprend pas.

Je suis avec un homme qui ne me connaît pas, qui ne cherche pas à me connaître et qui nie mes rêves, mes envies, mes passions, tout ce qui fait QUI je suis. Alors je suis seule avec tout ça au quotidien. Au fond, ce n'est pas si grave, j'ai l'habitude. Je n'ai jamais parlé de mes rêves à personne, jusque récemment.

Si seulement il me soutenait. Si seulement il croyait en moi. Si seulement il m'écoutait.

J'en suis réduite au silence, je suis avec lui comme avec tout le monde : comme il faut être. Je suis comme il aime et d'ailleurs je pourrais rendre heureux n'importe quel homme tellement ma capacité d'adaptation est grande. Il ignore cet aspect de ma personnalité et tant mieux. Plus je serai cachée, plus je serai à l'abri. C'est ce que j'ai toujours pensé.

Mais aujourd'hui, pour réaliser mes rêves, j'ai besoin d'un petit coup de pouce. Pas grand chose, car je peux me débrouiller seule. J'aimerais seulement de temps en temps une lueur de compréhension, de tolérance, d'écoute, voire de fierté dans ses yeux ? Je sais que tant que je ne lui aurai pas prouvé par un compte en banque bien alimenté que je peux y arriver, je ne verrai pas cette lueur.

C'est dommage.

C'est comme ça.

Je ne remets pas en cause mon couple, même si certaines d'entre vous vont se dire que je suis malheureuse avec un homme qui n'essaie pas de me comprendre et de m'écouter.

Je suis plus philosophe que ça. Je prends ce qu'il peut me donner : la stabilité, l'attention, la tendresse, le partage (de certaines choses, pas de tout. Mais ai-je envie de tout partager ?). Le reste, je le trouverai toute seule. Personne ne peut TOUT me donner, en tout cas pas tout ce dont j'ai besoin. C'est impossible. Il me faudrait un mari ET un amant, de caractère opposé.

Ce n'est pas possible et je ferai sans.

C'est juste triste, décevant, et un peu vertigineux de savoir que la meilleure façon de le rendre heureux c'est de me taire et surtout, de taire cette partie passionnée au fond de moi, cette partie qui, pour moi, est la plus intéressante, la plus bouillonnante, la plus productive, celle que je veux voir remonter à la surface dans mon nouveau métier. Celle qui intéressera d'autres personnes, je l'espère, qui me liront et qui me permettront de vivre de ma folie.

Si j'y arrive, j'aurai deux mondes. Deux vies riches et complémentaires, et LeTigre pourra s'il le souhaite rester en-dehors de ma seconde vie si rêver lui fait si peur.

Il faut seulement que j'arrive à renoncer à partager mes rêves avec lui.