Dans un couple, tout est affaire de compromis.

Pour tout, tout le temps, ou presque.

Et oui, car même si on s'aime, même si on a les mêmes valeurs, la même vision de la vie que l'on souhaite, dans les détails faut pas se leurrer : c'est impossible d'être toujours d'accord.

Que ce soit pour l'éducation des enfants, le choix des meubles de la maison, le choix du programme télé, le choix de la voiture, la gestion des finances,..., il faut sans cesse discuter, trouver un terrain d'entente, convaincre, céder parfois.

Alors certaines fois, on cède facilement, parce que ce n'est pas très important.

D'autres fois, on use de tous les stratagèmes et arguments pour amener l'autre à abdiquer.

Dans quelques cas quand même, pas besoin de discuter, on est d'accord.

 

Concernant les choses auxquelles on accorde de l'importance, c'est plus délicat si on n'est pas d'accord.

Et aujourd'hui, LeTigre et moi, on n'est pas d'accord sur la maison qu'on va acheter. Du coup, on attend. On hésite. On tente de se convaincre mutuellement. On laisse passer quelques jours en espérant que l'idée fasse son chemin dans l'esprit de l'autre et en se disant que le martelage de cerveau ne sert à rien...

Sans entrer dans les détails, je veux une maison coup de coeur, il veut une maison "raison".

C'est bien la cristallisation de la différence fondamentale entre nous.

Pour moi dans la vie, il faut de la passion, un peu d'improvisation, un peu de folie, un peu d'impulsivité.

Pour lui, il faut avoir les pieds sur terre, réfléchir, prendre des décisions raisonnables, peser le pour et le contre, hésiter des semaines.

Et même si je comprends ses arguments et qu'il comprend les miens, au final le problème reste le même : on n'arrive pas à se mettre d'accord.

 

Le plus bête dans l'histoire, c'est qu'on a les mêmes goûts. Quand on visite une maison, on en pense les mêmes choses, on voit les mêmes inconvénients, les mêmes défauts, on est attirés par les mêmes choses (à peu de choses près).

Sauf qu'à la sortie, si j'ai un coup de coeur mais qu'il y a un inconvénient concret, je vais passer outre, et LeTigre va trouver ça bloquant.

 

Dernièrement on a visité une maison, qui nous a occasionné un coup de coeur à tous les deux. Le même sentiment, le même enthousiasme, la même vision de ce qu'on pourrait en faire...

Quand on est sortis de la visite, je me suis dit "on signe !" et lui s'est dit "on va réfléchir". Voilà. C'est un bon résumé de notre différence de caractère. A partir du même sentiment, une décision différente.

Depuis, il ne pense plus qu'aux inconvénients (peu nombreux, mais il bloque).

Et moi, je ne pense plus qu'à la vie qui nous attend, il n'y a plus qu'à signer... L'agent immobilier a négocié une grosse baisse de prix (dans notre région les acheteurs sont en position de force car peu nombreux, on a donc une bonne capacité à négocier), qui nous convient totalement (à vrai dire même à 20000 euros de plus on aurait pu l'acheter), elle n'attend plus que notre décision.

Depuis, on a visité d'autres maisons. Des maisons pas mal, certaines très belles, mais dans des coins qui nous attirent moins. LeTigre est prêt à faire cette énorme concession pour gagner 15 minutes de trajet (et avoir une maison plus grande car le coin est moins coté). Moi, non.

Pour moi l'endroit où on va vivre compte plus que la proximité (dans les limites du raisonnable, qu'on a fixé ensemble. En gros, pas plus de 45 minutes de trajet).

Pour lui, c'est plus "rationnel", plus "raisonnable" de se rapprocher.

Ca m'énerve.

Alors qu'on a toujours rêvé habiter dans ce coin, aujourd'hui il est prêt à renoncer à ça par raison.

Et moi non.

Est-ce qu'on va se sortir de cette impasse ?

Est-ce que je vais arriver à le convaincre ?

Est-ce que si je le convaincs, ne va-t-il pas me le reprocher pendant des années ?

C'est compliqué... Je voudrais que le choix vienne de lui, mais c'est pas gagné.

 

t_577_164