Je me sens mal.

Tout le temps mal et je n'en peux plus.

Aller bosser demain et toute la semaine me paraît insurmontable, aussi, encouragée par LeTigre, je n'y vais pas et vais voir mon médecin.

L'idéal serait qu'il m'arrête jusqu'à mes congés au milieu de la semaine prochaine, parce qu'à mon retour je serai quasiment à trois mois et j'ai bon espoir que ça aille mieux.

J'ai l'impression d'abuser, je déteste quémander des arrêts de travail, mais là c'est pas possible. C'est au-dessus de mes forces, même en restant à la maison les journées sont interminables et pénibles et pourtant je peux me reposer quand je veux (ou presque, car il y a Potam mais comme LeTigre est là si vraiment ça ne va pas il assure).

J'ai toujours des nausées à peu près toute la journée, avec quelques moments de répit de temps en temps. J'ai des maux de tête, et toujours cette fatigue et cette lassitude ingérables qui m'empêchent de faire quoi que ce soit et qui minent aussi mon moral.

J'espère que le médecin sera compatissant, si mon généraliste refuse j'irai tenter avec mon gynéco, on verra bien...

Je n'en vois pas la fin, de cette période de merde. J'ai même du mal à me réjouir de ma grossesse, pour l'instant je me contente de survivre et pour les sentiments, on verra plus tard, dans quelques semaines il me restera 6 mois pour en profiter pleinement, c'est pas à trois semaines près...

Potam a intériorisé la présence du bébé. Quand il voit mon ventre il en parle, et l'autre fois il s'appuyait sur mon ventre, alors pour rire je lui ai dit "eh doucement ! Tu vas réveiller le bébé, il dort !", il a souri et a fait une petite caresse toute douce sur mon ventre.

Par contre, quand son grand-père lui a demandé "alors, tu vas avoir un petit frère ou une petite soeur ?" il a répondu très clairement en engueulant son papi "NON !"... Bon, c'est clair... Un bébé dans le ventre pourquoi pas, un petit frère ou une petite soeur, pas question !!!