allergies-penibles

 

Hier, nous sommes allés, Potam et moi, refaire des tests pour nos allergies.

Je vous épargne le récit de notre épopée par 35°, 35 minutes de route aller, 35 minute de route retour, 40 min de retard, 1h de RV, dans un immeuble non ventilé aux fenêtres plein sud où j'ai cru mourir, avec un Potam sage au début (pendant 45 secondes environ) puis tout énervé, agacé, et je le comprends. Je préfère oublier cette journée...

Vendredi, nous y étions allés pour poser les patchs, et hier nous les avons fait retirer puis examiné les réactions par l'allergologue. Je vous passe aussi le récit de trois jours de canicule avec des patchs sur le haut du bras pour moi, dans le dos pour Potam, qu'il ne faut pas mouiller... La bonne blague !

Bref, ces pénibles moments passés, nous avons eu une super nouvelle : TOUT EST NEGATIF !!!

Pour Potam il ne restait que le riz, pour moi PLV (protéines de lait de vache pour les incultes chanceux), vanille, riz et poulet.

Plus rien ! négatif de chez négatif !

Pour le Potam c'était le deuxième négatif pour le riz, donc on commence la réintroduction. Pour moi c'est plus compliqué : il faut deux tests négatifs à trois mois d'intervalle pour pouvoir réintroduire les aliments en cause, mais dans trois mois j'aurai déménagé, et elle m'a mise en garde : il existe très peu d'allergologues en France qui détectent et traitent les allergies alimentaires... et elle n'en connaît pas dans la région où je vais...

Pourquoi ? Je n'en sais rien, c'est mal connu, mal maîtrisé, donc je vais m'en trouver un pour le suivi de mon traitement anti-allergies aux acariens (qui marche super bien) mais pour les allergies alimentaires, je vais laisser tomber.
Je ferai moi-même le patch pour les PLV qui s'achète en pharmacie, de toutes façons si c'est négatif la lecture du résultat est très facile : aucune réaction de la peau...

Pour le reste, je vais faire plus simple : j'attends trois mois (ou pas, j'hésite ;-)) et je considère que c'est bon, je réintroduis progressivement (maintenant je connais le protocole grâce au Potam) un aliment à la fois et j'observe les conséquences.

La difficulté pour ce type d'allergies, c'est que ce sont des allergies "retardées", c'est-à-dire que la réaction immunitaire n'est pas immédiate (les allergies alimentaires les mieux connues sont celles dont la réaction est immédiate, par exemple souvent le poisson, les oeufs, les arachides, où l'eczema, l'urticaire ou pire, l'oedeme, apparaît quelques minutes après l'ingestion. Pour celles-ci, un test sanguin est efficace). Elle peut apparaître de 24 à 72h après l'ingestion. Donc concrètement, elles sont très compliquées à détecter (va faire le lien toi, entre un mal de ventre ou les yeux qui brûlent et ce que t'as mangé il y a un, deux ou trois jours ! impossible...).
C'est l'avantage des patchs, puisque la réaction au contact avec la peau est la même réaction immunitaire que par ingestion...

Donc la bonne nouvelle de l'été, c'est que progressivement je vais pouvoir remanger de tout ! (et le Potam aussi mais pour lui, la réintroduction du blé s'étant bien passé, c'était devenu beaucoup moins contraignant).

Je ne modifierai pas fondamentalement ma façon de manger, qui a changé.

Je n'ai plus aucune envie de lait ou de beurre ou de crème, ça me répugne... En tout cas tout seul. Mais au moins, quand j'irai au resto ou chez des amis, je pourrai manger de tout sans faire attention à la moindre trace de lait ou de lactose ! Je vais pouvoir remanger les céréales que je veux, les chocolats que je veux, même si maintenant, les chocolats au lait ne me font plus du tout envie... Trop gras, trop durs à digérer, beurk... Je les ai bannis de mon alimentation et ne les réintroduirai peut-être pas, ou à toute petite dose pour les noëls, pâques ou autre occasions.

J'ai réappris à manger sainement, sans matière grasse animale, pas de viande rouge à part l'agneau mais très peu souvent, pas de lait (dans mes céréales je continuerai à mettre du lait d'avoine car je me suis habituée et trouve ça bien meilleur et bien plus digeste que le lait de vache), peut-être les yaourts car j'en ai besoin pour ma flore intestinale très fragile... quoique je me régale déjà des yaourts au lait de chèvre que je trouve plus onctueux et plus légers à digérer.

Donc pas de grands changements à venir, mais une vie quotidienne plus simple, moins prise de tête, où la lecture des étiquettes ne fera plus partie de mes habitudes... et prendre à nouveau plaisir à aller au resto, au lieu de choisir sur la carte le seul plat que je peux manger...

Ca valait vraiment le coup de faire des efforts pendant quelques (9) mois...