Quand on est maman, c'est souvent à nous de penser à tout.

De s'occuper des enfants.

De faire les listes de courses ("Tatafloute, qu'est-ce que j'achèèèèèèèèèète ?")

De torcher des culs, de donner le bain, de crémer, de nettoyer, de rassurer, de câliner, de gronder.

Les papas, ils ont le beau rôle. C'est ce qu'on dit. C'est peut-être un cliché mais chez nous c'est vrai : même si LeTigre s'occupe bien de son Potam, il ne fait souvent "que" jouer ou faire ce que je lui demande.

Hier, j'ai demandé au Tigre de terminer le bain, c'est-à-dire qu'il n'avait plus qu'à sécher Potam et le mettre en pyj, pour que je puisse aller cuisiner un peu. Tellement habitué à nos échanges chansons-câlins-massages-guilis, Potam a pleuré et réclamé maman...

Bref, moi j'ai l'impression d'avoir quand même le "beau" rôle car si c'est vrai que c'est beaucoup de contraintes, que tout vient toujours de moi, en attendant j'ai la satisfaction de bien connaître les besoins de mon fils et de trouver les petites astuces qui le calment, qui le font rire, qui lui changent les idées.

LeTigre, il fait aussi ces petites choses, mais souvent il reproduit les miennes.

Dans tous les domaines, avec Potam, c'est ça : j'ai l'idée, je teste, je valide, et LeTigre, alors seulement, fait pareil.

Y a plein d'exemples, et c'est vrai pour tous les changements. Potam grandit, il grandit vite, il change et ses besoins changent aussi. LeTigre, il a tendance à se reposer beaucoup sur ce qu'il sait, sur ce qu'il connaît et ce qu'il maîtrise, sans se rendre trop compte que peut-être, en un mois déjà, cette façon de faire n'est déjà plus adaptée.

Et c'est toujours à nous, les mamans (peut-être y a-t-il des exceptions ?) de donner l'impulsion.

De dire un jour "bon les bodies c'est fini, on passe aux tee-shirt" (ça marche aussi pour "bon le trois mois c'est trop petit, on passe au 6 mois - 9 mois - 12 mois - 18 mois, etc... lui il le verrait même pas que ses pulls sont trop courts et tout moulants !!!), ou encore "la baignoire sur pieds, elle est trop petite, il est temps de le mettre dans la grande baignoire", ou "et si on utilisait le réhausseur au lieu de la chaise haute ?" "et si on lui donnait son repas en morceaux aujourd'hui ?" "et si on remplaçait la gigoteuse par une couette ?". Je pourrais multiplier les exemples, c'est comme ça pour tout.

Et à chaque fois, LeTigre émet des doutes, est sceptique et m'empêcherait presque de faire ce que je crois bon pour le Potam. Et puis je le fais quand même, et alors qu'il râle, il admet la plupart du temps que j'ai raison et adopte les mêmes habitudes (bon parfois aussi je me plante, mais au moins, j'essaie !). Et il faut passer outre les "mais il est bien trop petit !" ou "ça sert à quoi ?".

N'empêche que c'est pas grâce au Tigre si Potam mange seul, par exemple (avec petit coup de main de temps en temps sinon ça prendrait 4 heures). Qu'à un moment il faut "lâcher" un peu, laisser de l'autonomie et voir ce que ça donne, tout en encourageant et en étant à côté pour aider. Que les progrès ne viennent que si l'enfant a l'occasion d'essayer de se débrouiller.

Et qu'ensuite, on est bien tranquille pour cuisiner à côté du Potam qui mange seul.

Ma prochaine idée, et j'imagine déjà le regard réprobateur du Tigre, c'est le bac à sable pour le printemps et l'été. Comment être tranquille pour jardiner un ptit coup ? Potam avec son rateau, sa pelle et son sceau dans le bac à sable ! mais j'imagine déjà les reproches "il est trop petit" (à entendre LeTigre Potam est trop petit pour tout), "il va en manger", "il va y en avoir dans l'herbe ça va être galère ensuite pour tondre", "le sable c'est plein de bactéries" etc... M'en fous, j'achèterai mon bac à sable, et ensuite LeTigre y jouera avec son fils, j'en suis sûre !

LeTigre, il ne voit pas son bébé grandir. Depuis qu'il est né. Il ne remarque pas que le matériel ou nos réactions ne sont plus adaptés. Quand j'ai mis Potam dans sa chaise haute quand il a su boire son bib tout seul, il m'a fait des reproches "il est bien mieux dans les bras, regarde, il arrive pas à le lever comme il faut son bib", résultat, au bout de trois jours, Potam avait bien compris qu'il fallait lever le bib lorsque le niveau du lait baissait !!! et maintenant LeTigre est bien content de prendre son ptit dej en même temps que son fiston ! (et puis moi, ça me gagne 15 minutes le matin, mais ça LeTigre qui dort ne peut pas le comprendre...!!!).

Bah c'est pas grave, c'est comme ça, c'est son tempérament, LeTigre n'aime pas le changement, dans tous les domaines.

Je crois que je suis condamnée à être, à vie, le moteur de notre vie quotidienne. Ca me fatigue parfois, mais j'avoue que j'aime bien ça, aussi. J'ai l'impression de tout décider ça me plaît ;-)