Une semaine pile que le diagnostic des allergies alimentaires est tombé.

Une semaine à essayer de me défaire de mes habitudes, à ne plus faire les courses de la même manière, à ne plus manger toutes ces choses grasses et sucrées que j'aime tant............

Et finalement, ça n'est pas si difficile.

Parfois, quand je prépare le bib du matin du Potam (je fais cuire le soir le lait avec de la farine de maïs ou de chataîgne et un peu de chocolat), je renifle, ça me fait envie, et je trouve ça un peu dur. Idem quand LeTigre se coupe un gros morceau d'Ossau Iraty... un petit snif...

Mais pas plus.

J'ai opté pour respecter à la lettre le régime dès le début. L'allergologue m'avait dit que la première semaine, c'est celle de la mise en place, on ne sait pas encore trop, on s'habitue doucement. Je n'ai pas eu envie de le faire progressivement.

Il y a eu quelques petits ratés, malgré tout, les trois premiers jours. J'ai par exemple mangé de la charcuterie à un repas au bureau, je pensais que ça ne posait pas de problème. Je n'ai pas mangé de pâté car j'avais regardé la composition et ils contenaient tous des protéines de lait... mais la rosette, le jambon blanc et le jambon italien, je ne m'étais pas méfiée. Et j'ai eu mal au ventre tout l'après-midi et toute la soirée. De grosses crampes d'intestins et le ventre totalement ballonné. En rentrant, j'ai regardé pour me rassurer la composition d'un saucisson pourtant "artisanal" ou soi-disant qu'on avait à la maison, et sur l'étiquette j'ai lu "protéines de lait". Dans du saucisson............ pffffffffffff.... du coup, je pense qu'il y a des chances pour que dans la charcut' que j'ai mangée au boulot, il y en ait eu aussi.

Sinon, les premiers jours j'ai été un peu désemparée au moment du goûter ou pour les petits grignotages. Je ne savais pas quoi manger. D'habitude je mangeais soit un yaourt, soit un chocolat chaud, du chocolat à croquer, une tartine de beurre ou de pâte à tartiner, et le soir à l'apéro un bout de fromage.
Il a fallu trouver autre chose.
Alors je mange un fruit (mais c'est carrément moins sympa quand même) ou, mieux, des galettes de maïs (puisque je n'ai malheureusement plus droit aux galettes de riz) avec de la confiture maison ou de la crème d'amande. Trop bon !
Et pour le chocolat chaud, je mélange du Van Houten avec du lait d'avoine ou d'amande, un sucre et je chauffe au micro-ondes. C'est un peu moins bon qu'au lait mais ça fait un ersatz correct qui me fait du bien au moral !

Le plus dur, c'est en fin de repas. J'avais mes petites habitudes : yaourt ou crème dessert, et chocolat avec le café. Résultat, je prends parfois une compote ou un fruit mais la plupart du temps, je me passe de dessert. Envie de rien d'autre, en fait. Et puis en général je n'ai plus faim, le yaourt et le chocolat ça a toujours été de la gourmandise.

Avec tout ça, ça fait quand même un sacré régime.

Les trois premiers jours, j'ai perdu 1,5 kg.

Là je ne me suis pas pesée, mais c'est sûr que j'ai dégonflé d'un seul coup, presque du jour au lendemain. Je suis super contente, depuis le temps que je voulais perdre 5 kg... Finalement les 5 ne seront même pas nécessaires : là je faisais vendredi un peu moins de 59 kg pour 1m67, et je m'aime bien comme ça. Plus de poignées d'amour, plus de bide, et j'ai même perdu des fesses et des cuisses. Je flotte dans mon jean le plus serré... D'la balle !!!

 

Côté symptômes, je me sens déjà beaucoup mieux.

C'est hallucinant même. Tout n'est pas totalement rentré dans l'ordre, j'ai encore souvent mal au ventre, presque tous les jours, mais c'est beaucoup moins intense qu'avant. Ce ne sont plus que des ballonnements ou des gênes, plus de grosse douleur. Et ce n'est plus systématiquement après chaque repas.
Je me sens un peu plus en forme, tout en ne dormant pas plus.
Mais surtout, ce que j'ai trouvé très impressionnant, ce sont l'arrêt presque total des symptômes ORL, surtout les yeux. Ils ne me brûlent plus, ne me piquent plus, me grattent moins, et surtout, sont beaucoup moins rouges ! Je me regardais souvent les yeux en me disant que le blanc était quand même bien injecté de sang, mais je n'avais jamais fait le lien avec les allergies. Je pensais à la fatigue, à l'âge aussi en pensant que petit à petit, le blanc des yeux devenait moins blanc, comme les dents... Ben non. Enfin peut-être un peu, mais le nombre de petits vaisseaux rouges a énormément diminué, j'ai de plus beaux yeux, le blanc bien blanc, bien brillant (comme les poissons bien frais !).

La rhinite chronique qui ne me quittait plus depuis début septembre, s'est arrêtée en trois jours. Mon nez est encore un peu pris, me gratte encore un peu mais rien à voir avec la grosse rhinite qui m'empêchait de respirer la nuit et me faisait me moucher toute la journée.

Donc, si en théorie les symptômes disparaissent totalement au bout de trois semaines seulement, dès les premiers jours j'ai vu une très nette amélioration de mon état général.

Je suis vraiment contente et je me dis que si je n'avais pas consulté, j'aurais pu continuer à m'empoisonner un bon moment, à voir mon état général se dégrader de plus en plus sans jamais savoir pourquoi....