Fatiguée.

Rentrés tard hier soir, longue route, maux de tête, pas assez dormi, pluie incessante.

Et puis ce Petit Potam qui m'épuise.

Qui ne s'arrête jamais, du moment où il ouvre les yeux au moment où il s'endort le soir. Heureusement, heureusement qu'il dort bien la nuit et longtemps, je peux me ressourcer pour affronter une nouvelle journée.
Parfois je me pose mille questions. D'autres fois je me dis simplement que j'ai un bébé très éveillé, très impatient de tout découvrir, qui croque la vie de ces jolies petites quenottes.

Mais cette agitation permanente ne cacherait-elle pas autre chose ?

Ca fait trois semaines aujourd'hui qu'on a arrêté le blé et le riz après avoir découvert l'allergie. Et notre bilan est : pas beaucoup d'amélioration. L'eczema qui a nettement diminué mais c'est tout. Toujours le nez pris toute la journée, toujours la toux, toujours des vomissements, toute la journée aujourd'hui, tout le temps, toutes les dix minutes. Et toujours cet état permanent d'excitation et d'énervement.

Et malgré cette agitation, toujours pas de tentative pour ramper ni pour se mettre à quatre pattes ni pour se mettre assis seul, alors qu'on aurait pu penser que vu qu'il bouge tout le temps et qu'il a envie de tout explorer, il se déplacerait rapidement. Mais non. Il préfère hurler pour qu'on le porte et qu'il puisse tout voir d'en-haut.

Le matin au réveil, il est plutôt calme. On l'entend de notre chambre, il gazouille tranquillement et fait sa vie. Ca peut durer un moment, parfois il se rendort une heure si on ne se lève pas (et comme on est des parents dormeurs et flemmards, ben on se lève vraiment quand on n'a plus le choix...).
Mais ensuite, il n'arrête pas. Il gigote sans arrêt, balance ses jouets, les secoue, les lance par terre, s'énerve, crie de colère, crie de joie, crie de fatigue, crie de faim, agite ses mains, ses pieds, griffe, pince, attrape, balance des coups de pied quand on veut le changer, se retourne sur la table à langer, lève les fesses et se déplace pour qu'il soit totalement impossible de lui mettre une couche... Se retourne sur le ventre lorsqu'on le met sur le dos puis hurle car il ne sait pas sortir de cette position.
Le plus difficile à supporter, ce sont ces cris. On ne sait plus quoi faire pour que ça s'arrête, on ne sait plus comment réagir.

Il crie pour qu'on le prenne, et quand on le prend dans les bras, il gigote, se tortille, griffe, tire les cheveux, mais tout se passe bien si on fait plein de choses et qu'on lui montre tout, qu'on lui explique tout.
Il veut tout voir, tout comprendre. S'il y a un bruit autour de lui, il faut qu'il voie, qu'il sache, qu'il comprenne, qu'on recommence et là il s'excite et crie de joie ! Son grand kiffe du moment : le lave-vaisselle... dès qu'on l'ouvre et qu'il l'a dans son champ de vision, il devient dingue. Ca doit être comme un grand tiroir-surprise ce truc pour lui, avec ces paniers blancs qu'on remplit, qu'on vide, le kiffe total !!!

Pour les cris, on est tombés d'accord avec LeTigre, la meilleure solution selon nous, après en avoir essayé plusieurs, c'est l'absence de réaction. Il crie ? On le laisse crier (sauf s'il a une bonne raison évidemment). Ca fait mal au coeur (et aux tympans) parce qu'il est réellement frustré, réellement mal. Il a besoin de nous. Mais il faut aussi qu'il commence à comprendre qu'il doit jouer seul de temps en temps. Qu'on ne peut pas toute la journée le stimuler, jouer à coucou-caché, lui faire des guilis, des jeux de main, etc... Y a des moments, il faut qu'il s'occupe seul. Je fais une exception lorsqu'il est fatigué, le soir. Il a besoin de câlins, des bras, et là je lui cède parce que ce sont des moments importants et qu'il a un fort besoin de tendresse.
Mais c'est super dur de le laisser crier. A contrario, lorsqu'il s'exprime par des gazouillis, on le félicite, on l'écoute, on lui parle, pour qu'il comprenne qu'il y a d'autres manières de communiquer.

Parfois je suis un peu inquiète.
Souvent je suis épuisée.
La plupart du temps je suis attendrie et émue par ce petit bout de garçon qui découvre tout avec passion, à qui rien n'échappe, qui regarde partout, qui entend tout, qui touche tout ce qu'il peut.

Mais bon sang, quand il s'endort, qu'est-ce que c'est bon.............

 

P1100218