Demain.

Demain je retourne au boulot.

6 mois.

6 mois à me consacrer exclusivement à mon petit Tigrou, à ne penser qu'à lui, à ne vivre que pour lui.

Du jour au lendemain, il faut s'y remettre. Y retourner. Remettre les pieds dans la réalité, dans le quotidien.
Le même quotidien qu'avant Tigrou, mais différent. Un quotidien avec un nouveau rythme, mais surtout avec de nouvelles priorités et un vide qui n'existe plus. Recommencer à faire la même chose au travail, alors qu'on est changée. Différente. Epanouie, heureuse, "pleine". Mais différente.

Est-ce que les autres, se rendront compte que j'ai changé ?

Est-ce que le regard qu'ils me renverront me plaira ? Est-ce que je me reconnaîtrai ? Est-ce que je vais reconnaître mon ancienne vie ? Arriver à conjuguer ma vie de maman et ma vie de femme active ?

Je ne vais travailler que les après-midi, et garder mes matins pour mon bout de chou. Lui faire des tonnes de câlins, jouer avec lui.

J'ai peur pour mon poussin. Il va rester l'après-midi avec son papa, et j'ai confiance en lui, mais il va devoir prendre mon lait dans un bib pendant que je ne serai pas là et pour l'instant il refuse. J'ai peur qu'il pleure tout l'après-midi sans comprendre. Que LeTigre, épuisé par ses cris, le laisse seul dans son lit. J'en ai envie de pleurer. Mon bébé. Pourtant il faudra bien qu'il finisse par l'accepter, ou alors par accepter de ne pas manger jusqu'à mon retour...

Je suis moins stressée que je le pensais. Je sais depuis le début que ce moment doit arriver et ça y est. Il le faut, le repousser ne servirait à rien, il faut maintenant affronter la vraie vie et avec le coeur gonflé d'amour et de bonheur, ça ne devrait pas être trop difficile.

Tout ce que j'espère, c'est que mon petit bébé le vivra bien.