Alors voilà.

Je me lance.

Ou plutôt, je me re-lance.

J'ai réalisé il y a peu que je passais plus de 2h par jour sur les blogs (le mien et les autres) et les forums. Parfois bien plus. Ce sont mes moments à moi, j'aime ça, j'aime écrire, et j'aime lire les aventures des copines.

Oui mais voilà : il y a longtemps que je rêve d'écrire un roman.
En fait, j'en ai plusieurs, en chantier.
3 exactement.
Et j'en ai marre car ça n'avance pas, je ne prends pas le temps d'écrire, et tout ce temps "perdu" sur les blogs me laisse dire qu'il suffirait que je me mette un coup de pied aux fesses pour avancer, au lieu de me cacher derrière un "avec un bébé de 3 mois et demi, je n'ai pas le temps".

Car c'est entièrement faux. J'ai toutes mes soirées, plus les moments où il dort dans la journée, plus ceux où il est calme dans son transat ou sur son tapis d'éveil, moins les moments où j'ai des "vraies" choses à faire (me doucher, ranger, faire des lessives, du repassage, du ménage ou des courses).

Il y en a un qui me tient particulièrement à coeur. J'aime le concept, j'aime ce que j'ai déjà écrit, j'ai trouvé un style de narration totalement en adéquation avec mon écriture et avec ce que j'ai envie de raconter. J'y parle d'adultère. Et c'est du vécu (je n'ai pas trompé le Tigre hein, je vous rassure).
Alors je vais essayer de me plonger dedans, pour enfin avancer, et pour, surtout, voir si je suis réellement capable d'écrire un roman en entier, depuis le temps que je commence des trucs que je ne finis pas. J'écris depuis l'adolescence mais n'ai jamais réussi à terminer quelque chose, ni même à avancer sérieusement.

Du coup, je serai moins présente ici.

En tout cas, il va FALLOIR que je sois moins présente. Je reste là, je vous lirai toujours, peut-être un peu moins régulièrement, j'écrirai toujours un peu mais des post un peu moins longs et peut-être un peu moins fréquemment, ne m'en voulez pas, il FAUT que j'essaie.
Et peut-être, si je le sens, je vous publierai le début de ce roman.

J'écris sans plan, sans trame, en impro totale parce que j'ai besoin de laisser courir mes doigts sur le clavier sans préméditer ce que j'écris pour que ce soit bien. Alors je ne sais pas encore à quoi va ressembler ce roman, je sais seulement à peu près ce que j'ai envie de raconter. L'ordre, la quantité de détails et la longueur, je n'en ai encore aucune idée. Pour moi, écrire, ce n'est pas de la science, c'est de l'art. Alors il faut laisser un champ le plus large possible à la vague créatrice sans s'enfermer dans une grille.

Et voilà. Je recommence, je m'étends, j'en mets des tonnes et ça me prends trois plombes.

Alors j'y vais de ce pas.

Bonne soirée !