Bon j'ai tout plein de choses à vous dire, mais aujourd'hui c'est le premier jour depuis vendredi où j'ai un moment pour écrire... j'ai eu ma mère, ma soeur et ma nièce de vendredi à mardi, c'était sympa mais très fatigant, pas vraiment du repos même si elles n'arrêtaient pas de me dire : "va te poser ! on s'en occupe !" oui mais quand c'est chez soi, on a quand même le réflexe de faire des choses... bref...

Je vous explique mon titre : j'apprends plein de choses en ce moment, d'une part grâce aux cours de préparation à l'accouchement et d'autre part, grâce à une émission sur l'accouchement que j'ai regardée hier ! (oui je vous sens déçues là, il ne s'agit pas de lectures hautement intellectuelles ! je n'ai rien d'autre dans ma ptite cervelle de femme enceinte que des questions relatives à la grossesse, l'accouchement, l'allaitement, etc...!)

 

Les cours de préparation à l'accouchement :

On a commencé depuis trois semaines environ, à raison d'un cours par semaine pour l'instant. J'ai eu de la chance : à mon dernier RV gynéco, je passais la dernière, d'autres attendaient pour d'autres médecins aussi en retard que celui que je devais voir. J'en ai profité pour faire ma fille sociable et j'ai discuté un peu avec l'une d'elle, enceinte jusqu'aux yeux, qui m'a conseillé une sage-femme ! Trop contente d'avoir enfin le nom de quelqu'un de bien que je n'aurais pas à choisir au pif sur les pages jaunes, j'ai appelé la SF immédiatement après mon RV, laissé un message sur son répondeur, et sa voix ultra douce m'a rappelée le lendemain. Justement, elle commençait le premier cours avec un groupe quelques jours plus tard, on a plus eu qu'à s'incruster !

Premier cours, on a fait nos boulets : je note RV 14h30, manque de pot c'était 14h... on se répand en excuses, elle nous demande si on s'est perdus, trop honteux pour avouer la vraie raison on répond que oui....! On rate donc les présentations des 3 autres couples, je ne connais donc ni leurs prénoms ni leur date prévue d'accouchement (mais depuis je me suis rattrapée : ils sont tous prévus pour mi octobre environ, soit 15 jours avant moi en moyenne), et tout de suite elle nous met dans les mains des exemples de projet de naissance en nous demandant si on en a un... euh, un quoi ? Un projet de naissance ? quoidonkèce ???? On lit les exemples, et franchement, on se sent un peu étrangers à tout ça... LeTigre et moi on est d'accord : le seul projet de naissance qu'on veut faire, c'est surtout ne pas trop se prendre la tête à l'avance, ne pas trop anticiper parce que de toutes façons ça ne se passera pas comme on se l'imagine, et essayer de vivre tout ça sereinement, sans paniquer, en pensant uniquement au bonheur de rencontrer notre petit bonhomme...
Bien sûr j'ai quelques idées préconçues... je voudrais éviter la péri pour pouvoir ressentir les contractions et aider efficacement mon Tigrou à sortir, mais bien sûr je ne connais pas cette douleur et je me laisse entière liberté pour changer d'avis si je souffre trop. Je veux pouvoir être libre sur le moment et pas enfermée dans un choix fait à l'avance. Je vais découvrir, je ne sais pas comment ça se passe, alors on verra... Dans la maternité où je vais accoucher, il y a des baignoires, des ballons, etc... et la SF nous a expliqué comment s'en servir, pourquoi, quels mouvements faire pour soulager la douleur et accélérer le travail, et je compte bien me servir de tout ça si j'arrive à m'en souvenir le moment venu. Mais de là à écrire tout ça sur un projet, ça me prend la tête ! Spontanéïté, c'est mon seul projet...

Au cours d'hier soir, on a parlé allaitement, et j'attendais cette séance avec impatience. On a appris plein de choses, LeTigre était super concentré et à chaque chose importante il me disait "note !". Je me suis rendu compte qu'on avait tous les mêmes questions, les mêmes doutes, les mêmes angoisses, et c'est rassurant de pouvoir en parler. La SF a beaucoup insisté sur la nécessité de suivre les besoins du bébé qui évoluent chaque mois et ne pas stresser si le temps de tétée varie dans le temps : c'est normal ! les tétées sont très longues au début puis raccourcissent et s'espacent. Selon elle, pas de balance ! le bébé prend ce dont il a besoin, les visites chez le pédiatre suffisent il ne faut surtout pas le peser tous les jours ou après chaque tétée, c'est source de stress et pas fiable du tout ! Elle est aussi contre la stérilisation des bibs si bib il y a, selon elle un rinçage à l'eau bouillante suffit.

Je l'aime beaucoup cette SF car elle est super douce et elle a des conceptions qui correspondent bien à l'idée de ce que je me faisais de la vie avec un nourrisson. Par exemple, allaitement à la demande, si possible exclusif pendant 6 mois (en étant consciente qu'avec un congé mat de 10 semaines, c'est chaud !), tirer son lait de temps en temps pour permettre au papa de nourrir le bébé, peau à peau dès la naissance et ensuite le plus souvent possible, mettre le bébé au sein le plus tôt possible après l'accouchement, etc... Je kiffe. J'ai hâte. Ce contact charnel avec le bébé, j'en ai un besoin presque animal, presque vital, j'ai tellement hâte de le prendre tout contre moi dès qu'il sera sorti de mon ventre ! J'en rêve de ce moment, je l'attends avec impatience et je n'angoisse pas du tout pour l'accouchement, au contraire, la douleur je m'en fous, les déchirures, l'épisio, rien à faire, la seule chose qui compte c'est ce moment où on va me mettre le bébé sur moi, voir la tête de son papa, pleurer de bonheur tous les trois et ne plus se quitter...

J'appréhende seulement quelques trucs : qu'on m'enlève le bébé la nuit à la maternité, qu'on ne me laisse pas gérer le début de l'allaitement comme je le sens (qu'on m'impose des horaires par exemple ou qu'on réveille mon bébé pour le faire manger !), mais j'aurais quand même besoin de conseils et d'aide, je le sais... J'appréhende aussi de voir trop de monde et de ne pas être capable de gérer toutes les visites, que ça énerve mon bébé et que je ne sache plus comment le calmer... et un peu peur aussi de gérer le retour à la maison avec la famille qui voudra être là tout le temps... Comment concilier l'envie d'être entourée et le besoin de se retrouver à trois pour prendre nos toutes nouvelles marques ???

Bref, tout cela me fait beaucoup cogiter !

Hier on a vu une émission sur l'accouchement. C'était super émouvant. On suivait quelques couples qui mettaient au monde leur(s) enfant et on voyait les différences de comportement des uns et des autres. Des mamans calmes, d'autres flippées, des papas lourdingues (dont un gamin de 20 ans totalement inculte qui nous a fait bien marrer !), des papas super émus, des papas qui s'évanouissent... On s'est imaginés à leur place et je sais que je ne vais pas pouvoir retenir mes larmes quand le bébé sera là, je vais pleurer toutes les larmes de mon corps parce que je pleurais déjà à voir le bonheur des mamans par écran interposé !

Alors quand même, quelques perles dites par le ptit gamin de 20 ans qui accompagnait sa copine de 16 ans : "t'inquiète ma chérie, il va finir par arriver, le père Dural !" (c'était même pas de l'humour, je vous jure !!! il savait pas, il comprenait rien, péridurale manifestement c'est un peu trop compliqué pour lui comme mot !). Ou encore, en regardant sous le drap l'entrejambe de la pauvre future maman : "eh c'est zarbi, elle est toute gonflée ta foufoune !". Et puis, demandant à la sage-femme si ça arrive des papas qui tombent dans les pommes, la sage-femme lui répond "ça arrive, mais ce n'est pas très fréquent", il répond "c'est à dire ?" manifestement, fréquent, c'est aussi un peu trop compliqué pour lui... La SF, très patiente mais un peu étonnée quand même, lui explique : "ben ça n'arrive pas souvent !". Et en apparte, devant la camera : "si je serais pas avec coralie, aujourd'hui, je serais en prison" et encore "la naissance de ma fille, c'est mon plus beau jour, ma plus belle vie" (?). Bon, je me moque, touchant quand même le jeune homme mais bon sang, eux ils ont fait un gosse ils se connaissaient depuis un mois et ça a marché tout de suite... on se pose des questions quand même...

A côté de ça, un couple super émouvant, qui ont attendu 7 ans et qui accouchaient de jumeaux, qui pleuraient, pleuraient, tellement heureux, j'en ai chialé pendant 10 minutes ! Les SF disaient que chaque bébé, chaque grossesse, arrivée en un mois d'arrêt pilule ou en 10 ans, est précieuse, mais quand même, que c'était hyper émouvant de voir ces couples qui avaient tant attendu leur(s) bébé... et ça m'a fait plaisir... ça m'a confirmé que peut-être, quand on a attendu, on profite encore plus, on se rend encore plus compte de la magie d'une naissance....

 

Bon ben moi dans tout ça, j'ai rêvé de mon accouchement toute la nuit.........! mais c'était pas du tout angoissant...

 

Et pour clore ce très long post, des petites photos du bidon à 29 SG révolues :

 

P1080712

 

 

P1080706

 

Je me suis pas pesée depuis 10 jours mais je dois être à +8 kg (+ 7.5 la dernière fois), et j'entame mon 8è mois dans trois jours...