C'est l'histoire d'une fille qui n'avait plus envie et plus le courage d'aller travailler.

Qui n'avait aucune raison médicale de se faire arrêter, mais qui rêvait de se consacrer à sa grossesse.

C'est l'histoire d'une fille qui assurait l'interim du chef, qui avait plein de boulot et qui se posait plein de questions. Qui se disait qu'elle ne pouvait pas laisser son poste pour la seule raison qu'elle était un peu fatiguée.

C'est l'histoire d'une fille qui avait dans son ventre un petit bout de petit garçon et qui avait envie d'écouter son corps et de se consacrer entièrement à l'arrivée prochaine de ce petit être.

Qui avait encore mille choses à faire et à penser et qui n'arrivait plus à se concentrer sur son travail.

C'est l'histoire d'une fille qui dormait tout le WE et qui se réveillait le dimanche soir en se demandant comment elle trouverait l'énergie de travailler toute la semaine.

C'est l'histoire d'une fille qui ne pouvait que s'allonger et dormir en rentrant du travail.

C'est l'histoire d'une fille qui n'avait plus d'énergie pour préparer l'arrivée de son petit garçon et qui commençait à stresser à l'idée de ne pas avoir assez de temps pour tout acheter, faire la liste de naissance, préparer la chambre.

Mais c'est aussi l'histoire d'une fille qui se disait qu'il ne lui restait plus que trois semaines à faire avant le congé patho et qu'elle pense qu'elle l'obtiendrait facilement, et qui se dit que du coup elle pourrait se mettre un coup de pied aux fesses pour supporter encore trois semaines de travail.

C'est l'histoire d'une fille qui n'avait pas eu un seul jour d'arrêt pendant sa grossesse et qui commençait à se dire qu'elle se faisait toujours avoir parce qu'elle n'osait pas dire à un médecin qu'elle était fatiguée de peur de passer pour une femme enceinte hypocondriaque qui profite de son état.

C'est l'histoire d'une fille qui ne revoyait pas sa gynéco avant le 25 août et qui n'avait pas envie d'aller voir son médecin traitant qui lui a ri au nez quand elle lui a dit qu'elle était très fatiguée au début de la grossesse, qui lui a dit "vous n'êtes pas malade, vous êtes juste enceinte". Du coup, elle ose plus aller le voir et elle ne sait pas si elle peut aller en voir un autre. En plus, elle en a marre de ne jamais voir deux fois le même médecin.

C'est l'histoire d'une fille, qui avait pas mal de contractions en rentrant du boulot dès qu'elle s'asseyait dans son canap, et qui se disait qu'elle ferait mieux de se reposer au lieu d'aller travailler, plutôt que de tirer sur la corde et de passer tout son congé mat' alitée.

Pour résumer, c'est l'histoire d'une fille qui avait plein d'états d'âme et qui savait pas trop quoi faire, qui se disait à la fois que le boulot est moins important que son petit garçon mais qu'ils seraient un peu dans la merde si elle s'arrêtait maintenant...