Un peu moins la pêche qu'hier. On peut pas être au top tous les jours, hein.

J'ai nagé 1,5 km aujourd'hui, dont 1000m en crowl, et je suis fière de moi. J'ai eu du mal, j'ai lutté, je n'ai pas eu l'impression de bien nager, mon crowl n'était pas très fluide, plutôt l'impression de lutter contre l'eau que de glisser et de faire corps avec elle. Mais ça ne fait rien, j'ai tenu bon.

J'ai aussi pris les choses en main côté IAC. Enfin appelé mon gynéco pour mon écho de J10, pour m'entendre dire qu'il n'était pas là ce jour-là, ni la veille, ni le lendemain. Pas prête à abandonner, j'ai appelé le service gynéco de l'hôpital de Senlis où je dois faire l'IAC pour leur expliquer, et la fille, très gentille, m'a dit simplement "oh ben c'est pas grave, on va vous les faire ici, les échos !". De toutes façons, mon gynéco fait des gardes et des accouchements dans cet hôpital, ils le connaissent, le dossier suit, aucun problème. J'ai donc RV le 7 septembre à 8h30 à l'hôpital de Senlis pour mon écho, et je vais aussi faire la prise de sang que mon gynéco a trouvé inutile au mois de juillet. C'est bien, je vais tout faire dans les règles, et surtout, je vais être suivie dès le départ par les mêmes personnes, le même service, et ça me rassure carrément ! Je suis vraiment contente car je vais pouvoir poser toutes mes questions, voir où ça se passe, pouvoir visualiser pour y aller super détendue le jour J. En plus, ils maîtriseront tous les délais et les prises de RV seront plus faciles puisque je serai sur place.
Me voilà dans les mains des vrais spécialistes, ceux qui font les bébés....! je vais pouvoir me laisser porter sereinement.

La question qui me stresse le plus, c'est mon uterus retroversé et mon col qui n'est pas dans l'alignement de mon vagin. Ils vont bien galérer avec le catheter, j'espère juste qu'ils auront plus d'expérience que le radiologue qui m'avait fait l'hystero et qui avait failli renoncer. Après m'avoir bien charcuté (j'ai perdu de gros caillots de sang après !), il a enfin pu entrer. Là, ce sont des gynéco, j'imagine qu'ils ont des solutions pour "attraper" le col et peut-être même le tourner un peu pour pouvoir entrer. Je dois pas être la seule avec un uterus retroversé à avoir une IAC. No stress.

Et puis j'ai aussi appelé la pharmacie : mon puregon m'attend, je n'ai plus qu'à aller le chercher avec mon ordonnance. J'ai déjà le stylo et les aiguilles. La routine, en quelque sorte ! Je commence à me piquer jeudi soir.

Vous allez halluciner, mais j'avais envie de faire un test de grossesse avant de commencer à me piquer. Je sais qu'il sera négatif, mais je sais aussi qu'une de mes copines a eu ses règles (avec beaucoup de pertes) pendant deux mois alors qu'elle était enceinte, et le bébé allait très bien. Non que je pense sérieusement qu'il puisse être positif, mais juste pour faire les choses correctement. Ben oui, je trouve ça bizarre qu'on permette à des femmes de se piquer aux hormones sans faire un dosage hcg avant, pour être sûr.
En plus, dans mon ptit fascicule sur l'IAC, ils disent que 14 jours après, il faut faire une pds même si on a des saignements, "car certaines grossesses débutent par des saignements".
Bref, je ne vais pas le faire parce que je sens bien que je ne suis pas enceinte (et en plus j'ai plus de test, sinon je l'aurais fait !), mais je me suis posé sérieusement la question.

Psycho, moi ???? Juste un peu bornée...

Demain au bureau on accueille deux nouveaux collègues, qui vont travailler directement avec moi, que je vais devoir former. Du boulot en perspective, mais j'ai hâte. J'aime bien les changements, j'aime bien découvrir de nouvelles personnes, j'aime bien les débuts, quand on s'observe, quand on est encore un peu timide, et puis j'aime bien aussi les jours d'après quand on commence à se lâcher, quand on peut imaginer que les autres vont devenir des gens dont on sera proches. Une fille un peu plus jeune que moi (25 ans environ) qui sort de l'école, et un homme de 47 ans qui a eu le grade à l'ancienneté. J'espère bien m'entendre avec elle. Il paraît qu'elle est très timide, alors je vais m'occuper d'elle, la rassurer, la faire rigoler, lui expliquer le boulot, la détendre et lui donner des ptites astuces ! J'ai trop hâte ! J'ai nettoyé tout son bureau aujourd'hui pour qu'elle se sente accueillie, récuré le clavier, la souris et fait la poussière. Comme neuf.