Aujourd'hui, une copine qui essayait depuis deux ans de faire un bébé, m'a appelée pour m'annoncer sa grossesse. On ne se connaît pas énormément, c'était une collègue de mon ancien boulot, on s'entendait bien mais on n'avait pas gardé contact, jusqu'à ce qu'une autre collègue nous remette en relation car elle savait qu'on vivait la même chose. On a beaucoup discuté par mail de nos ptits soucis et aujourd'hui, elle m'a appelée...
J'ai été super contente de l'entendre, on a vécu exactement les mêmes choses, les mêmes angoisses, les mêmes déceptions, les mêmes engueulades avec nos hommes lorsque les câlins devenaient une obligation... et là, de la savoir enceinte, ça me remplit de joie et d'espoir.
Elle est enceinte de presque trois mois, et ne l'a su qu'au bout d'un mois et demi, elle avait eu ses règles normalement mais continuait à avoir des douleurs de règles. Elle a fait un test par hasard, qui s'est révélé positif. N'arrivant pas à y croire elle est allée voir sa gynéco qui a vu en direct l'embryon à l'écho...
D'ordinaire je suis jalouse lorsqu'on m'annonce une grossesse, mais pas pour les filles qui ont vécu la même chose que moi. C'est pas bien, je fais de la ségrégation, n'empêche, une fille qui a galéré deux ans, je ne peux qu'être heureuse pour elle.

Elle et son homme n'avaient pas de problème particulier, tous les examens étaient normaux, à part ses cycles un peu anarchiques et irréguliers. Le mois où elle est tombée enceinte, elle venait juste de faire deux séances d'ostéopathie. Son ostéopathe lui a remis le bassin en place, elle avait un décalage du bassin assez important.
On ne peut bien sûr pas savoir si c'est ça ou le hasard, mais moi j'y crois à fond. Deux ans, 24 cycles à essayer et ça ne marchait pas, et puis un mois où ils n'ont même pas fait de câlin au bon moment, deux séances d'ostéopathie et elle tombe enceinte.

Elle m'a dit aussi qu'elle avait arrêté de se prendre la tête, que c'était une période où ils avaient arrêté d'essayer et de ne penser qu'à ça.
Comme quoi, elle arrête d'y penser, et elle est enceinte... en même temps arrêter d'essayer ça ne veut pas dire arrêter d'y penser, moi je ne sais pas comment je pourrais arrêter d'y penser. C'est sûr que petit à petit, les mois passant, je me fais moins d'illusions, j'espère moins. Peut-être que la prochaine étape, c'est tout envoyer promener... mais pourquoi faut-il que ça vienne au bout de deux ans cette étape ????
Moi à une période j'avais aussi arrêté, je voulais plus y penser, ne plus faire de câlins au bon moment, ne plus calculer... mais ça, ça dure 15 jours, 3 semaines. Après on calcule quand même forcément un peu si ça pourrait avoir marché... C'est inévitable...

Bref, je suis super contente qu'elle ait pris la peine de m'appeler, ça me redonne de l'espoir puisqu'elle aussi elle avait des ovulations anarchiques et elle n'a pris aucun traitement... Et puis ça veut dire aussi, que même quand ça ne marche pas tout de suite, ça finit par arriver... je suis tellement heureuse pour elle...