J'ai finalement ovulé quand même ce mois-ci et je suis bien contente.

Voilà ma courbe :

graph

Je vais encore attendre pour être vraiment contente, de voir si ma courbe reste haute plus de 10 jours pour pouvoir dire que j'ai eu une "bonne" ovulation. Si ma courbe redescend ces jours-ci, ce sera une mauvaise ovulation qui ne donnera rien... je serais vraiment soulagée si mon plateau haut dure 12 jours comme je le mois dernier, ça voudra dire que mon dysfonctionnement n'est pas si grave.

Déjà, le fait d'ovuler à peu près tous les mois, ça me rassure. J'espère juste que je n'ai pas un autre problème. Dans 10 jours je vais faire ma prise de sang et j'en saurai plus. J'ai hâte et j'ai un peu peur aussi. J'aimerais tant que tout soit normal !

En tout cas, ce mois-ci, je m'interdis le psychottage. De toutes façons depuis la déception énorme du mois dernier, je n'ai plus trop d'espoir pour les mois qui viennent, j'ai comme l'impression qu'il faudra attendre quelques mois, voire un traitement pour que ça marche, et curieusement ça ne me traumatise pas, je suis prête à attendre. J'attends donc les règles pour ce mois-ci. Il y a bien quelque part en moi encore un petit espoir, mais vraiment léger et chaque fois que l'idée me traverse l'esprit, je la chasse bien vite en me souvenant mon état du mois dernier.

Du coup je crois que je vivrais beaucoup mieux l'arrivée de mes règles ce mois-ci, je m'y attends et je m'y prépare. De toutes façons on verra bien si à 14 DPO ma température reste haute ou redescend. Je serai vite fixée et d'ici là je refuse d'y penser.

 

Je reprends le boulot demain matin. Il va y avoir beaucoup de changements et j'appréhende. Je stresse et je n'ai pas envie d'aller me coucher. Je sais que d'ici demain soir ou après-demain, je serai à nouveau dans le bain mais le retour va être difficile, je n'ai pas envie de revoir certains collègues, pas envie de devoir refaire face à toutes les obligations urgentes qui traînent depuis un mois, de découvrir parmi mes 150 mails non lus des tableaux à remplir ou des comptes-rendus à faire pour hier... glup... je veux pas y aller !

Ce WE une nouvelle idée a germé en moi, je la laisse prendre corps petit à petit avant d'y attacher trop d'importance, mais je crois que j'aimerais beaucoup travailler avec des enfants. Je me sentirais bien plus utile. J'aimerais bien être instit en maternelle ou dans les petites classes de l'école primaire, ou alors assistante maternelle. Ca me plairait vraiment, je suis sure que j'irai bosser avec bonheur au lieu d'y aller à reculons comme maintenant. Il faut que j'y pense encore, pour l'instant c'est trop neuf comme idée, et puis que je me renseigne.

Je sais que pour être instit il faut réussir le difficile concours de l'IUFM, mais je peux toujours essayer. J'ai une maîtrise, et puis j'ai réussi plusieurs concours très sélectifs (4000 candidats, 30 places et j'ai fini 10è pour l'un d'eux), dont un de catégorie A alors on ne sait jamais. Faut voir. Je n'ai peut-être pas du tout la culture et le niveau qu'il faut dans certaines matières, mais je vais toujours me renseigner sur les épreuves.

Pour être assistante maternelle je ne sais pas du tout ce qu'il faut, je crois qu'il y a une qualification à obtenir. Il faut peut-être avoir eu des enfants soi-même...

Bref je réfléchis à tout ça car mon boulot actuel, pour l'instant ce n'est pas à la hauteur de ce que je veux. Je suis frustrée et énervée de devoir gérer des adultes désagréables, aigris et parfois méchants. Ca ne me plaît pas. C'est dommage car le boulot en lui-même n'est pas si mal.